Novès insulté par un ancien joueur

Novès insulté par un ancien joueur©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, publié le lundi 18 février 2019 à 14h57

Guy Novès, l'ancien sélectionneur du XV de France, expliqué avoir été copieusement insulté par un ancien international français.



Actuellement en pleine procédure avec la Fédération Française de rugby qui l'a licencié en décembre 2017, Guy Novès a attaqué la FFR aux Prud'hommes. L'ancien sélectionneur de l'équipe de France a ainsi été auditionné jeudi dernier par le conseil. Un événement qu'il a mal vécu. « L'avocat de la FFR était dans son rôle, j'imagine. Mais les propos employés à mon égard m'ont énormément touché. Ils étaient mensongers. Je ne m'attendais pas à tant de violence. Je pensais que ces gens auraient, à mon égard, un minimum de classe », souligne Novès dans Midi Olympique avant de détailler des propos étonnants.

« Novès, t'es un enculé... T'es un escroc, une merde »

Guy Novès n'a pas été en contact avec la présidence de la FFR depuis son départ. Enfin, pas tout à fait... « Enfin, si, indirectement. Début juin, il y a eu une fête à Paris pour célébrer les 20 ans du titre de 1998 du Stade Français, se souvient l'ancien patron du XV de France. Une soirée à laquelle tous les anciens joueurs étaient conviés, où Serge Simon et Bernard Laporte étaient également présents. » Novès enchaine et livre une anecdote incroyable : « Pendant la nuit, à 4h30, j'ai reçu un appel. Je n'ai pas décroché. Le matin, j'avais un message en attente. Un ancien international français me faisait "l'honneur" de m'insulter : "Novès, t'es un enculé... T'es un escroc, une merde. À chaque fois qu'on venait à Toulouse, on te mettait la fessée... T'es une pipe." »



« Sur le message, on entendait plusieurs voix : celui qui m'insultait mais aussi d'autres, derrière, qui lui soufflaient. Voilà le genre de choses auxquelles j'ai eu droit. Et pour ceux qui douteraient de mon histoire, sachez que j'ai pris soin de garder l'enregistrement. Je le tiens à disposition... », enchaîne Novès qui ne précise pas l'identité de son interlocuteur. « Je ne veux pas le jeter en pâture. Dans les jours qui ont suivi, il m'a envoyé un message pour s'excuser, me disant même qu'il ne se souvenait pas de ce qu'il avait dit. Je n'ai pas répondu. Quand je le croiserai, on s'expliquera à ce sujet. Il a fait une connerie, c'est minable. Mais ce n'est pas contre lui que je me bats », souligne l'ancien technicien pour qui il est « difficile de se projeter ».

« Entraîner, être sur le terrain, je ne crois pas, précise Novès. Travailler dans un staff, pourquoi pas. Faire autre chose, c'est aussi une possibilité. Mais ce genre de défis, on ne peut pas les aborder correctement avec le poids que j'ai actuellement sur les épaules. Pour l'instant, j'ai du mal à me projeter. Je ne sais pas trop ce que je ferai après. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.