Novès est bien remplacé par Brunel à la tête des Bleus !

Novès est bien remplacé par Brunel à la tête des Bleus !©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 27 décembre 2017 à 12h03

Bernard Laporte a officialisé ce mercredi le remplacement de Guy Novès par Jacques Brunel à la tête du XV de France en vue de la Coupe du Monde 2019, au Japon.

Le secret de polichinelle n'en est plus un... Face au manque criant de résultats du XV de France depuis l'intronisation de Guy Novès au lendemain de la Coupe du Monde 2017, Bernard Laporte a officialisé ce mercredi sa décision de trancher dans le vif en débarquant l'ancien entraîneur de Toulouse en plein milieu de son contrat, une première dans l'histoire du XV de France. « J'aurais aimé que cela dure jusqu'au Japon avec Guy et son staff mais, à un moment, il faut faire quelque chose, on ne pouvait plus rester comme ça et nous avons pris notre responsabilité, a déclaré Bernard Laporte dans un communiqué de la FFR concernant le limogeage de Guy Novès. C'est une situation douloureuse et pour lui et pour nous mais on ne pouvait plus continuer comme ça. » Pour remplacer l'ancien patron du Stade Toulousain, le président de la FFR a bien choisi Jacques Brunel, ancien sélectionneur de l'Italie et actuel entraineur de Bordeaux-Bègles, club pour lequel il sera une dernière fois sur le banc samedi prochain face au Stade Français. Un choix qui confirme les rumeurs des dernières semaines. « Plusieurs personnes auraient pu aspirer à être entraîneur du XV de France mais Jacques Brunel je le connais bien, il a l'expérience du haut niveau, justifie Bernard Laporte. Il est passionné par les hommes et sa capacité à fédérer fait sa grande force. Il est aussi la personne capable d'endosser cette lourde responsabilité. Ce qui est sûr c'est qu'il fallait faire quelque chose, cela ne pouvait plus durer. Une de nos priorités, c'est de rassembler le monde du rugby autour de ce XV de France. Aujourd'hui si on ne crée pas une véritable unité autour des Bleus, nous irons dans le mur. » Jacques Brunel s'est engagé en faveur de la sélection jusqu'à la prochaine Coupe du Monde, en octobre et novembre 2019 au Japon. Si le nom du nouvel entraîneur est officiellement confirmé, rien n'a réellement filtré concernant l'encadrement du XV de France, malgré les insistantes rumeurs autour de Fabien Galthié ou encore Franck Azéma. A ce sujet, Bernard Laporte a émis l'idée que cinq à six entraîneurs du Top 14 viennent ponctuellement apporter leur expérience à la sélection à l'occasion des rassemblements. « Je veux travailler avec les clubs professionnels. Une de nos priorités c'est de rassembler le monde pro autour de cette équipe de France. Si on ne crée pas une unité autour de cette équipe de France, ça ne peut pas marcher, tonne le président de la FFR. Les entraîneurs du Top 14 qui ont des internationaux viendront avant chaque événement. Ils se mettront autour d'une table pour échanger et pour impliquer tout le monde autour du XV de France. C'est gagnant-gagnant pour les clubs et pour l'équipe de France. Il ne peut plus y avoir les clubs d'un côté et le XV de France de l'autre. » Un flou total autour du staff des Bleus qui n'augure pas du meilleur en vue du prochain Tournoi des VI Nations, qui démarre le 3 février prochain avec la réception de l'Irlande.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU