La "faute grave" retenue contre Novès

La "faute grave" retenue contre Novès©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 10h25

Malgré les déclarations de Bernard Laporte, la FFR a engagé une procédure de licenciement pour "faute grave" à l'encontre de l'ancien staff du XV de France.

Devant les médias ce mercredi au moment d'annoncer la sentence, Bernard Laporte n'a pas tari d'éloges pour Guy Novès malgré sa décision de se séparer du sélectionneur du XV de France pour le remplacer par Jacques Brunel. « Je n'ai rien contre Guy, a déclaré le président de la Fédération Française de rugby. Je l'ai eu au téléphone. Il a un palmarès éloquent. Il n'est pas devenu mauvais manager du jour au lendemain. J'ai le respect de ce qu'il a fait. Si j'avais été contre lui, la première décision que j'aurais prise aurait été de l'écarter. » Mais il apparait que la réalité serait tout autre. En effet, la FFR aurait décidé de licencier l'ancien entraîneur des Bleus mais également Jean-Frédéric Dubois et Yannick Bru pour « faute grave ». La FFR ne veut pas payer Novès Selon une information du quotidien L'Equipe, les trois membres de l'ancien staff du XV de France aurait reçu dès ce mercredi un courrier leur signifiant le début de la procédure. L'idée qui a germé dans la tête des dirigeants du rugby français, autour de Bernard Laporte, serait de se débarrasser de Guy Novès et de ses adjoints en évitant au maximum de leur verser de coûteuses indemnités de licenciement, qui pourrait avoisiner les trois millions d'euros au total. Une « faute grave » qui ne devait pas être le manque de résultat sportif, qui ne peut pas être reconnu comme cause réelle et sérieuse dans ce cas. Si aucune solution à l'amiable n'est trouvée entre les parties, la FFR va donc devoir se préparer à une longue et coûteuse bataille juridique avec son ancien employé, l'entourage de Guy Novès n'ayant pas caché que l'ancien patron du Stade Toulousain était prêt à contester cette procédure.
 
448 commentaires - La "faute grave" retenue contre Novès
  • Ôtez moi d'un doute, Monsieur Laporte n'a t'il pas été ministre ? Il me semble que oui !
    Au contact des politiques, il aura vite adopter le "langage faux-cul" ! Vous savez le "c'est toi le meilleur, mais je te vire"

    Novès à raison qu'il mette la FFR en justice, il aura gain de cause. La faute grave c'est la FFR.

  • honte à Monsieur Laporte, je pense qu'il a trop facile de virer l'entraineur plutôt que les vingt ou trente joueurs. je ne connais pas d'entraineur qui "monte" une équipe pour perdre, même Monsieur Domenech voulait gagner des rencontres (même si je n'étais pas très pour lui). je suis du coté de Monsieur Novès, ne serais ce que par ses entretiens qu'il a eux auprès de la presse et qui nous montrait une personne très humaine et pleine de respect envers les joueurs et le public.

  • Pour moi c'est illégal car la FFR est une association d’utilité publique pas une entreprise
    Laporte est entrain de détruire le rugby français a petit feu ,comment le rugby amateur a pu l'élire

  • Ce LAPORTE qu'elle honte pour le sport Français. Après les magouilles en politiques et les magouilles en tant que président, il n'assume pas de virer une personne pour manque de résultats sportifs. Heureusement le sport n'est pas une science exacte mais Laporte fait le faux cul devant la presse et encule Noves. LA HONTE DU SPORT FRANCAIS ce LAPORTE..... hop à la porte

    Votre orthographe présente la même grossièreté que vos propos. Lorsqu'on est nul il est préférable de se taire plutôt que de porter des jugements pour le moins discutables sinon calomnieux.

  • Excusez moi de ne pas suivre l'opinion courante des internautes.
    Après les résultats indiscutablement catastrophiques qu'il a obtenus, Noves aurait du démissionner de sa propre initiative. Il n'est pas le seul responsable de la médiocrité de l'équipe de France mais il n'a rien apporté pour l'améliorer.

    VOUS ETES NUL EN RUGBY..................

    A Piballe, vous avez certainement raison mais j'ai vu les derniers matchs de l'EDF en particulier celui contre le Japon et je crois ce que je vois.
    Je n'aime pas les piballes, trop chères; je préfère qu'on les vende aux espagnols ou aux japonais qui en sont friands.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]