Guirado : " Dans le Tournoi des 6 Nations, il y a zéro alternative "

Guirado : " Dans le Tournoi des 6 Nations, il y a zéro alternative "©Media365

Rédaction Sport365, publié le jeudi 31 janvier 2019 à 12h21

Pour le retour du XV de France dans l'arène après la gifle des Fidji en novembre dernier, Guilhem Guirado ne cache pas qu'il se méfie des Gallois. Toutefois, le capitaine des Bleus est certain que son équipe aura un coup à jouer si elle négocie bien ce premier rendez-vous lors de cette édition que le futur talonneur de Montpellier estime très ouverte.

Guilhem Guirado, êtes-vous impatient de débuter ce Tournoi après la mauvaise note de novembre ?
Oui, effectivement. On a énormément travaillé depuis deux semaines pour préparer ce match on a tous hâte d'être à demain (vendredi).

Le fait que l'on soit dans une année de Coupe du Monde fait-il de ce Tournoi un rendez-vous encore plus important que les autres années ?
Un tournoi c'est magique, avant ou après la Coupe du Monde. C'est tellement historique.

Que représente ce premier match face au pays de Galles à vos yeux ?
On connaît l'importance d'un premier match, on l'a payé l'année dernière. Pour la suite, on verra déjà ce qu'il en sera vendredi soir.

Comment l'abordez-vous ?
Avec toujours l'envie de le gagner car je n'ai jamais gagné et parce que je rentre toujours dans une compétition pour tout gagner, c'est l'envie de tout le monde, mais on du mal à se projeter au-delà de ce premier match. En rugby, ce qui est bien, c'est que l'on se remet en question perpétuellement, et par moment, vous pouvez faire des matchs brillants après une série négative. Tout est remis à zéro et même si j'ai engrangé beaucoup d'amertume et d'aigreur (après la défaite contre les Fidji), je saurai m'en servir à bon escient pour le match de demain (vendredi).

Guirado : « C'est encore plus difficile de faire le grand chelem »

Quelles sont vos chances dans ce Tournoi ?
Ca va dépendre de comment on va commencer. Plusieurs paramètres entrent en jeu, le calendrier nous a réservé trois déplacements. On va rester humble et modeste par rapport au fait que l'on a des résultats en dents de scie. Personnellement, j'estime que l'on doit avoir plus de régularité et de constance dans nos performances.

Si ça perd, tout le monde risque de vous tomber dessus de nouveau...
Oui, mais si ça gagne, ça peut apporter de la confiance. Il y a beaucoup d'appréhension par rapport à ce pays de Galles qui est en confiance. On connaît les qualités requises pour gagner ce match. On a fait des séances très intéressantes mais en match, il y a un degré d'âmes supplémentaire à avoir par rapport à un entraînement.

Quelle est la recette pour gagner le Tournoi ?
Dans le tournoi, il y a zéro alternative, c'est difficile de faire le grand chelem, il faut être bon, surtout depuis la réforme, il faut aussi primer avec le spectacle. C'est quelque chose de nouveau qui rajoute de la pression mais qui est agréable aussi. Le Tournoi reste malgré tout magique, avec son lot de déconvenues et de satisfaction. Et il est ouvert.

Guirado : « Mathieu (Bastareaud) est forcément déçu »

Comment avez-vous réagi à l'absence de votre ami Mathieu Bastareaud des 23 ? En avez-vous parlé avec lui ?
J'ai beaucoup échangé avec Mathieu, vous connaissez notre relation complice. Il est forcément déçu mais autant que les sept ou huit autres qui ne sont pas conviés. Après, il a de l'expérience, et il connaît ce genre de déception. Forcément, il est déçu car il a envie de jouer pour l'équipe de France, mais vous le connaissez, il ne lâche rien, il se remet au travail et permet à l'équipe de travailler très dur.

Le couac des Fidji est-il encore dans les têtes ?
J'ai voulu à tout prix que l'on débriefe le lendemain du match pour que cela soit évacué assez rapidement et qu'on n'y revienne pas trop, car je savais qu'il y aurait des relents et en parler aujourd'hui alors que des joueurs n'étaient pas là contre les Fidji, ce serait porter préjudice au groupe qui travaille dur depuis quinze jours. A mes yeux, il n'y a pas besoin d'y revenir.

Morgan Parra a-t-il beaucoup à vous apporter ?
Morgan avec toute son expérience, bien évidement que l'on s'appuie sur lui. Il y a Maxime (Médard) et Wesley (Fofana) aussi. C'est un groupe chargé d'expérience à certains postes-clé, avec toute la fougue et la jeunesse de ces jeunes qui le prouvent au quotidien en championnat. Qu'ils prouvent maintenant avec l'équipe de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.