Florian Grill répond aux critiques de Bernard Laporte

Florian Grill répond aux critiques de Bernard Laporte©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le mercredi 05 juin 2019 à 17h27

Le président de la Ligue de rugby d'Île-de-France, Florian Grill, a sèchement répondu aux attaques de Bernard Laporte. Celui qui s'opposera au président de la Fédération française de rugby lors des élections fédérales de 2020 a étayé sa pensée sur son compte Facebook.

La guerre entre BernardLaporte et FlorianGrill promet d'être intense. Après les attaques du président de la Fédération française de rugby lors d'un entretien avec le quotidien Bien Public (« Florian Grill, personne ne le connaît, si ce n'est sa mère, donc on s'en fout ! Lui va parler de rugby avec moi ? Je ne vois pas ce qu'il peut m'expliquer"), Grill, qui mène la liste d'opposition au patron de la FFR, a répondu sur son compte Facebook ce mardi. « Bernard Laporte a une notoriété (bonne ou mauvaise, l'avenir le dira) que je n'ai pas, mais je tiens à rappeler deux choses qu'on apprend dans les écoles de rugby dont je rencontre chaque semaine les responsables : le rugby est un sport d'équipe et la Fédération doit être gérée en équipe et pas par un seul homme. C'est une équipe qui va se présenter face à Bernard Laporte ; le respect de l'adversaire est primordial en rugby », commente le président de la Ligue de rugby d'Île-de-France.

Grill : « Je rappelle que les bénévoles des 1 900 clubs de France sont tous des inconnus »

En détaillant plusieurs points bien précis, Grill a répondu à toutes les critiques envoyées par Laporte. Concernant son « inexpérience », il a assuré être entouré de « gens très compétents avec une vision d'un rugby de mouvement plus moderne que celle que Bernard Laporte a incarné pendant des années ». Au sujet des questions financières, sujet à discorde alors que l'instance dirigeante multiplie les échecs à ce niveau-là, Florian Grill juge que sa gestion « pourrait être utile à l'avenir » pour limiter les« dérapages financiers ». Enfin, le patron de la Ligue d'Île-de-France souhaite que Laporte fasse preuve d'une certaine clémence envers les bénévoles : « Je rappelle à Bernard Laporte que les bénévoles des 1 900 clubs de France sont tous des inconnus, mais ce sont eux qui font tourner les clubs ! Ce n'est pas en étant connu dans les médias qu'on fait tourner les clubs, les départements ou les Ligues et, incidemment, qu'on fait vivre la Fédération, c'est juste en travaillant bénévolement et en s'engageant à fond. À mon sens, il en va de même pour la FFR qui nécessite du travail ! » Des réponses par médias interposés qui démontrent, une nouvelle fois, l'ambiance délétère qui règne au sein du rugby français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.