FFR : Laporte ne briguera pas de troisième mandat

FFR : Laporte ne briguera pas de troisième mandat©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 01 avril 2022 à 12h33

Le Figaro révèle ce vendredi que Bernard Laporte, aux commandes de la FFR depuis 2016, ne briguera pas de troisième mandat à la tête du rugby français. Le Ruthénois, réélu en 2020 pour quatre ans, ne se représentera pas en 2024.


La Fédération française de rugby va devoir se trouver un nouveau patron. Bernard Laporte (57 ans), à la tête de la FFR depuis octobre 2016, ne briguera pas de troisième mandat, nous apprend ce vendredi Le Figaro. Sur leur site, nos confrères révèlent que le président de la FFR ne souhaite pas aller au-delà de son contrat, qui prendra fin en 2024. La décision du Ruthénois de ne pas se représenter en 2024 aurait d'ailleurs tout du secret de Polichinelle désormais, dans la mesure où le patron des Bleus depuis six ans ne s'en cacherait pas, d'autant qu'il a toujours promis qu'il limiterait à deux le nombre de mandats pour un président de l'instance. Le Figaro croit surtout savoir que l'ancien secrétaire d'Etat aux sports, au-delà de tenir parole sur le nombre de mandats maximum que peut effectuer un président de la FFR, qu'il s'agisse de lui ou d'un autre, souhaiterait retrouver une vie normale et rémunérée, sachant qu'en tant que sa fonction actuelle ne lui permet pas de toucher de salaire. Ses soucis avec la justice auraient par ailleurs également convaincu Laporte, qui comparaîtra du 7 au 22 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Paris pour "corruption", "trafic d'influence" et "abus de biens sociaux", de ne pas aller plus loin que ce deuxième mandat.

Buisson, Dullin ou Grill pour succéder à Laporte ?

De la même façon, après y avoir sérieusement songé, celui qui est aussi chroniqueur dans l'émission "Balance ton poste" sur C8ne serait plus intéressé par la présidence de World Rugby, toujours dans ce même désir de se stabiliser après huit ans à œuvrer pour que le XV de France, fraîchement auréolé de son premier Grand Chelem dans le Tournoi des 6 Nations depuis 2010, retrouve les sommets du rugby mondial. Il y est parvenu et va maintenant pouvoir tranquillement réfléchir à l'après-FFR. Pour le remplacer dans le fauteuil de président, le vice-président de la FFR en charge du rugby amateur Patrick Buisson (67 ans) et le secrétaire général de l'instance Christian Dullin (69 ans), également vice-président en charge de l'éthique et du dopage du CNOSF et vice-président de rugby-Europe, semblent partir avec une longueur d'avance, même si l'opposition, menée par ce même Florian Grill, toujours présent et que Laporte avait battu d'un souffle lors de sa réélection de 2020, peut de nouveau y croire. Quant au vice-président de la FFR et proche de Laporte Serge Simon, il se serait vu interdire de se présenter par l'Aveyronnais alors qu'il se voyait bien prendre le relais de ce dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.