Calendrier international : La Ligue Nationale de rugby assigne en justice World Rugby

Calendrier international : La Ligue Nationale de rugby assigne en justice World Rugby©Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 24 août 2020 à 12h25

Contestant les récentes dispositions prises par World Rugby concernant la fenêtre internationale d'automne, la Ligue Nationale de Rugby a décidé de saisir la justice selon une information du JDD.

La Ligue Nationale de rugby a décidé de passer à l'action. Mécontente des récentes décisions de World Rugby concernant la fenêtre internationale de novembre, l'instance représentant les clubs professionnels français a assigné en référé la fédération internationale, selon une information du Journal du Dimanche. En effet, World Rugby a décidé au mois de juillet dernier de compenser l'annulation de la tournée d'été en raison de la crise sanitaire par un allongement de celle d'automne à sept semaines et six matchs. A cela s'ajoute une entorse au Règlement 9 sur la mise à disposition des joueurs permettant aux équipes nationales de disposer de leurs internationaux durant l'ensemble de cette période. Si la LNR, son président Paul Goze et plusieurs dirigeants de clubs ont été vent debout contre cette décision, les actes ont désormais succédé aux paroles.


Le précédent toulonnais ne va pas dans le sens de la LNR

Selon Le JDD, une audience a d'ores-et-déjà été programmée pour le 13 octobre afin de statuer sur cette demande. La LNR a donc saisi la justice à la suite d'une modification du calendrier international jugée « sans aucune véritable concertation avec les ligues professionnelles et notamment la LNR ». Cette dernière a maintes fois réitéré son soutien à une extension de la fenêtre internationale à cinq rencontres au lieu de trois afin de permettre la conclusion du Tournoi des 6 Nations 2020 puis la tenue des trois rencontres internationales déjà inscrites au calendrier, face à la Géorgie, l'Australie puis l'Afrique du Sud sur trois week-ends consécutifs en novembre. L'extension accordée par World Rugby est « inacceptable » aux yeux des clubs français. Toutefois, une action en justice en France pourrait être sans conséquences pour World Rugby. En effet, en 2016, Mourad Boudjellal avait déjà attaqué la fédération internationale devant la justice française qui s'est déclarée incompétente à plusieurs reprises. Ce qui n'augure rien de bon pour la procédure lancée par la LNR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.