Affaire Laporte : Une opération de police aurait eu lieu à Marcoussis et chez Bernard Laporte

Affaire Laporte : Une opération de police aurait eu lieu à Marcoussis et chez Bernard Laporte©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 23 janvier 2018 à 12h39

L'affaire Laporte faisait déjà beaucoup de bruit. Elle aurait pris une autre tournure encore ce mardi matin, avec une opération de police au centre national de rugby de Marcoussis (Essonne), où le XV de France prépare actuellement le Tournoi des 6 Nations, mais où se trouvent également les bureaux de Bernard Laporte ainsi que le siège de la FFR.

L'Equipe croit en effet savoir qu'une dizaine de policiers arrivés à bord de plusieurs voitures aurait perquisitionné mardi divers bureaux de la Fédération française de rugby sur ordre du Parquet National Financier. Toujours dans le cadre de cette même affaire de favoritisme présumé (Laporte, en tant que patron du rugby français, aurait fait pression auprès de la commission d'appel fédérale pour que le Montpellier de Mohed Altrad, avec qui il avait signé un contrat personnel de 150 000 euros tenu secret, soit avantagé), Le Parisien indique que le domicile de l'homme fort de la FFR aurait été lui aussi perquisitionné ce mardi, au même titre que celui du président du MHR. A noter que l'opération à Marcoussis se serait prolongée au-delà de la matinée.« Un passage obligé »L'avocat de Bernard Laporte, Jean-Pierre Versini-Campinchi, a estimé que ces perquisitions étaient tout à fait normales au micro de RMC Sport : « En matière d'enquête financière, les perquisitions interviennent toujours. C'est le passage obligé de toute enquête de police en cette matière. Donc les perquisitions en elles-mêmes n'ont aucune autre signification que de dire que la police s'est mise en branle après deux mois, ce qui est normal car elle a autre chose à faire, et qu'elle a commencé son enquête. On ne peut absolument rien en déduire, et surtout pas une responsabilité pénale de quiconque. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
142 commentaires - Affaire Laporte : Une opération de police aurait eu lieu à Marcoussis et chez Bernard Laporte
  • Il faut aller plus vite dans l'enquête, hélas car le temps joue pour cet escroc de Laporte!
    On verra bien si notre ministre des Sports a vraiment l'Autorité que lui confère sa Fonction si jamais Laporte est reconnu coupable et responsable , dans ce cas une seule solution la Démission de B. Laporte!!!!

  • Il doit démissionner si, au fond de lui-même, il reste quelque chose du petit Bernard qui aimait le sport des copains, s'il lui reste le vague souvenir de l'époque où il était un jeune joueur honnête qui aimait ce beau jeu.

  • Pour vulcan63


    .... à propos de la suppression du Pôle Espoirs rugby d'Ussel qu'il minimise !!

    " Clap de fin programmé pour le pôle Espoirs d'Ussel



    Publié le 08/12/2017 à 19h47
    Clap de fin programmé pour le pôle Espoirs d'Ussel




    Créé en 1975, alors dans une formule sports-études, le pôle Espoirs d'Ussel sera une des victimes de la réforme de la formation des jeunes rugbymen voulue par la Fédération française de rugby. A cheval sur deux régions, il ne survivra pas à la naissance des académies fédérales voulues par la FFR.

    Maillon essentiel de la formation des jeunes rugbymen d'élite , le pôle Espoirs d'Ussel (haute Corrèze), l'un des dix pôles de la FFR, ne survivra pas à la réforme de la formation voulue par la Fédération.

    Cette fin annoncée se murmurait depuis plusieurs semaines , elle a été officiellement confirmée par un vice- président de la Fédération, mardi, lors d'une conférence de presse téléphonique relative aux élections des Ligues régionales.


    Les dix pôles actuels vont céder la place à des "académies fédérales", entre 20 et 25, selon nos informations, en lien avec des clubs de Top 14 et Pro D2. A ces établissements, s'ajouteront des "académies régionales".

    A cheval sur deux régions, et alimenté par trois clubs professionels ( Aurillac , Brive et Clermont), Ussel parraissait dès lors condamné, alors que la réforme de la FFR s'appuie notamment sur les nouvelles régions administratives. Des académies fédérales pourraient naître autour du CAB et de l' ASM, voire du Stade Aurillacois.
    Un pôle qui a vu passer Magne, Viars, Chouly et Sanconnie

    En plus de 40 ans, le pôle, installé au lycée Bernart-de- Ventadour a fait les beaux jours du rugby tricolore, amenant vers le haut niveau des joueurs tels que Olivier Magne, les frères Viars, Damien Chouly ou encore, plus récemment, Fabien Sanconnie.
    La Montagne "

    Je rappelle la date : décembre 2017 !!! A ce jour aucun site à Brive n'a été ouvert pour remplacer celui d'Ussel .

  • de toutes façon Laporte a toujours été un escros !!!!!!

  • Ce n'est un secret pour personne le fait que laporte est un malhonnête.Mais comment a t'il réussi à se faire élire ? parce que la concurrence valait pas mieux....! Pauvre rugby français...! En plus 4 + 3 clubs qualifiés en coupe d'Europe ....Tout ce qui faut pour légitimer les mauvaises pratiques du rugby...! Toujours la surenchère de recrutement d'étrangers....!

    Plus les inondations, les avalanches, les dates des vacances scolaires, la réforme du bac et la blonde du 5ème qui fait open bar tous les W E ! Quand rien ne va, rien ne va !

    Parce qu'il a promis tout et n'importe quoi : comme ce qu'il a fait à Ussel, voir article publié dans le journal La Montagne .