6 Nations : Brunel explique ses choix

6 Nations : Brunel explique ses choix©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 19 février 2019 à 10h39

Après avoir dévoilé - beaucoup plus tôt qu'il n'en a l'habitude - son XV de départ pour le prochain match des Bleus dans le cadre du Tournoi des 6 Nations (3eme journée), samedi (15h15) au Stade de France, face à l'Ecosse, Jacques Brunel a expliqué ses choix. Le sélectionneur français a notamment bien insisté sur le fait que Camille Lopez et Morgan Parra ne payaient pas leurs déclarations, mais uniquement leurs prestations des deux premiers matchs.



Pas de Parra sur la feuille de match, un choix fort
Je compte bien sûr sur lui. Par rapport à notre dernière prestation, on devait modifier des choses et apporter une réponse différente. C'est un choix sportif qui est fait par rapport à une situation particulière.

Dupont-Ntamack en charnière, sanction contre Parra et Lopez ?
C'est un choix sportif, ça n'a rien à voir avec ce dont on a parlé. Il n'y a pas eu l'ombre d'un doute sur le fait que ces propos aient été décontextualisés. Il n'y a pas eu le rendement sur les deux matchs que l'on attendait. Les rentrées d'Antoine et les prestations de Romain ont justifié qu'on leur fasse confiance et que l'on change des choses après une défaite comme celle de l'Angleterre.

Ntamack à l'ouverture alors qu'il évolue au centre à Toulouse
Ce n'est pas un problème. Pour en avoir parlé avec lui, il n'a aucune préférence particulière. A Toulouse, il évolue dans une position de centre mais il est en même temps organisateur. On a travaillé essentiellement avec lui en position d'ouvreur depuis un petit moment. Si jamais on avait eu un doute, on ne l'aurait pas mis.

Brunel : "Ramos a montré que le contexte ne le freinait pas"

Parra et Lopez, une sanction après leurs déclarations ?
Je vous dis que non, je ne peux rien vous dire de plus. Interrogez-les, interrogez leurs camarades, vous verrez bien ce qu'il en est. Je connais trop le contexte, le milieu et comment les choses sont enveloppées et modifiées pour me laisser perturber par ce genre de contexte.

Bastareaud et Fickou de retour au centre
C'est une association que l'on avait déjà opérée en novembre, elle a fait deux matchs ensemble. C'est une opportunité de retrouver cette association qui a bien marché contre l'Argentine, un peu moins bien contre les Fidji.

Première titularisation pour Ramos, qui butera
D'abord parce que même s'il a été gourmand contre l'Angleterre, notamment sur la dernière action, il a montré beaucoup d'enthousiasme, de détermination et de choses intéressantes. Il a aussi montré que le contexte ne le freinait pas et c'est ce que l'on recherche. Et en même temps, il est le buteur attitré du Stade Toulousain, donc il est préférable que ce soit lui qui assume cette tâche.

Brunel : "Yacouba (Camara) a lui même reconnu qu'il était passé à côté"

Lauret de retour
Il y a eu la prestation de l'équipe, et Yacouba (Camara) a lui-même reconnu qu'il était passé à côté et avait été en-dessous de ce qu'il espérait faire. Wenceslas (Lauret) n'avait pas du tout démérité sur le premier match, c'était un choix de le challenger avec Yacouba. Il revient naturellement et Yacouba aura une possibilité de remontrer son vrai visage, car cela n'a pas été le cas sur ce match-là.

Atonio absent
Il est remis mais il me semble qu'il n'est pas en condition suffisante, notamment face à une équipe comme l'Ecosse qui déploie beaucoup le jeu sur les largeurs. C'est ce qui a justifié le choix d'Aldegheri

Aldegheri, Chat, Falgoux, première ligne très mobile plutôt que lourde sur le banc
C'est en fonction de cet adversaire, qui est particulier et montré toutes ses qualités et sa capacité à jouer sur les largeurs avec beaucoup de vitesse et de dextérité. On va avoir un challenge important à relever, on a choisi les hommes adaptés à ce jeu-là.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.