XV de France : Galthié et Ibanez font le bilan

XV de France : Galthié et Ibanez font le bilan©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mardi 10 mars 2020 à 20h16

Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié et le manager général Raphaël Ibanez ont tenu une conférence de presse ce mardi à Marcoussis, suite au report de France - Irlande. Morceaux choisis.


Le programme depuis dimanche et dans les prochains mois

Raphaël Ibanez : « Quand nous sommes sortis de l'hôtel à Edimbourg, nous étions encore convaincus que nous jouerions contre l'Irlande au Stade de France. C'est à l'atterrissage à Paris que nous avons eu la confirmation que le match était annulé. Nous avons essayé de nous adapter et surtout optimiser le temps que nous avions avec l'ensemble de l'équipe et du staff. Ce fut un temps d'analyse, qui nous a permis de revenir sur les quatre matchs disputés, qui ne constituent qu'une étape. Nous avons pris le temps d'engager les discussions avec les différents groupes de travail. Ça a été une journée très complète, très constructive, menée sur un train d'enfer. (...) Lors du premier rassemblement à Nice, nous avons proposé aux joueurs deux pôles essentiels : le cadre de vie et le cadre de jeu. Nous sommes convaincus que les sept semaines passées en commun nous ont amenés à produire des choses exceptionnelles, à certains moments, sur le terrain. Nous allons désormais reprendre le chemin des clubs et renouer la communication avec les forces vives du rugby français, qui nous ont permis de gagner trois matchs sur quatre. En plus de l'Argentine (deux fois) cet été et de l'Irlande, nous allons également affronter la Géorgie à St-Etienne, et l'Australie et l'Afrique du Sud au Stade de France à l'automne. Nous aurons la possibilité, dès la fin de la saison 1, de se rapprocher de notre objectif, à savoir redevenir une grande nation du rugby mondial et nous rapprocher du Top 3 mondial. Nous sommes actuellement cinquièmes. C'est aujourd'hui un vrai objectif sportif. Nous avons notre destin entre nos mains. Les joueurs retrouveront leur club demain (mercredi) et les clubs auront la possibilité de leur donner une semaine de congés. »

Debrief du match de l'Ecosse

Fabien Galthié : « On a décidé de garder les joueurs pour une journée de débrief. On a parlé de beaucoup de choses, comme la nutrition et la glycémie pour mieux tenir en deuxième mi-temps, on a parlé de la santé, du rugby. (...) Nous avons travaillé l'approche des matchs et essayé de comprendre pourquoi nous avons eu ce comportement non attendu le jour du match. Tout ça, ça s'enregistre, ça se garde, et ça se réutilise. »

Charles Ollivon

RI : « Charles est entré dans son rôle de capitaine avec une forme d'insouciance, liée à ce qu'il a vécu, ses blessures, il est revenu de l'enfer. Et il avait une énorme détermination. Il a assumé son rôle de capitaine progressivement. Il est entré très vite dans la fonction, dans le succès. Sera-t-il capitaine cet été ? C'est un peu prématuré de le dire. »

La France cinquième défense du Tournoi

FG : « Notre défense se veut agressive, active, mais elle a encaissé dix essais. Notre défense nous a permis aussi de marquer des points, car elle peut surprendre l'adversaire sur des jeux de transition. On a une défense qui attaque. Mais cette défense a des marges de progression. En Ecosse on a encaissé trois essais. La défense a été très bonne, sauf à deux reprises, où il y a eu des erreurs individuelles, des oublis. La défense s'est dégradée, sous l'effet émotionnel de ce carton rouge, du premier carton jaune, de la perte de Romain Ntamack. On a eu du mal à se remettre en ordre à chaque fois. On l'a payé cash, en fin de première mi-temps, et en début de deuxième. Nous n'avions pas encore vécu de carton rouge, c'est un apprentissage (sourires). Contre le pays de Galles, on a joué 20 minutes à 14, puis encore 55 minutes en Ecosse. Du haut de ses quatre sélections, Momo Haouas n'a pas eu le recul nécessaire. C'est un premier tournant de la jeune carrière de Momo et de notre équipe. »

Satisfaction d'avoir gagné des matchs ou frustration de ne pas jouer l'Irlande

FG : « Ce qui prédomine, c'est le plaisir inconditionnel d'avoir vécu ces sept semaines ensemble, dans un enchantement permanent. Nous nous sommes découverts avec le staff, les joueurs... Je retiens aussi le goût du travail, mais également les fêtes que l'on a faites. On a pris du bon temps. On a vu les joueurs grandir, se responsabiliser. Ça été dense, ça été formidable. »

Ce que les joueurs vont garder de ce Tournoi

RI : « Ils ne peuvent pas oublier ce qu'ils ont vécu dans le cadre de l'équipe de France. Ils ont aujourd'hui un statut différent de leurs coéquipiers en club, et il faut qu'ils l'assument, de façon à se projeter toujours plus loin, de donner toujours 10% supplémentaires pour se donner une nouvelle chance. Ça va vite. La tournée en Argentine, il vaut mieux en être. Il faut en vouloir toujours plus. »
FG : « On ne veut pas recommencer à zéro au moment du rassemblement quinze jours avant l'Argentine. Les joueurs savent comment on attaque, comment on se prépare, les jeux de transition, comment détruire un maul, comment construire un maul... Avec cette base, on veut aller plus loin. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.