XV de France : Face à l'Angleterre, Ollivon s'attend à une bataille féroce

XV de France : Face à l'Angleterre, Ollivon s'attend à une bataille féroce©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 02 février 2020 à 08h00

Face à la presse avant le match face à l'Angleterre, Charles Ollivon a confié que ce Crunch allait être une bataille âpre face aux vice-champions du monde.



Le XV de France va débuter une nouvelle histoire ce dimanche. Sur la pelouse du Stade de France, les Bleus version Fabien Galthié vont disputer leur premier match avec le vice-champion du monde comme adversaire. Un « Crunch » face à l'Angleterre qui n'est pas un match comme les autres et le capitaine Charles Ollivon confirme que son équipe commence à prendre conscience de ce qui les attend. « On est forcément très concentrés parce qu'on se rend compte, plus le temps avance, de l'importance de l'événement. Il y aussi cette part non pas d'insouciance mais d'envie de prendre du plaisir ensemble, a assuré le troisième-ligne ce samedi en conférence de presse. Il y a ce parallèle-là : de la concentration, beaucoup de sérieux mais aussi l'idée de prendre du plaisir parce qu'on est là pour ça. L'un ne va pas sans l'autre. » Mais, malgré une préparation et un travail collectif de longue haleine, les Bleus se refusent à aborder cette entame de Tournoi des 6 Nations avec trop de confiance. « Je ne pense pas qu'il y a un surplus de confiance. On n'en fait pas trop, on n'en fait pas de manière démesurée, ajoute Charles Ollivon. Il y a peut-être de la confiance parce que, simplement, on se connaît de plus en plus au fil des jours. On n'est pas forcément plus inquiets ou stressés que ça mais il y a forcément un petit peu de confiance et tant mieux, j'ai envie de dire. »

Ollivon : « Ils ont fait le plus gros match de la Coupe du Monde »

Mais ce qu'on peut ressortir des déclarations du capitaine du XV de France, c'est une envie de dédramatiser ce match face à l'Angleterre, de ne pas mettre le XV de la Rose sur un piédestal. « Le match face à l'Angleterre ne représente pas quelque chose de particulier plus qu'un autre match du Tournoi, tonne le Toulonnais. Je suis concentré sur la prestation qu'on aura à faire ensemble, en équipe. » Une équipe dirigée par Eddie Jones qui, à entendre le troisième-ligne, sera tout sauf une inconnue pour les Bleus. « On connait cette équipe, ses qualités. On les a vu durant la Coupe du Monde, assure Charles Ollivon. Ça ne représente pas quelque chose à part mais ça représente un gros match, une grosse prestation pour nous. Ce à quoi on se prépare. » Mais à la question des ingrédients nécessaire pour battre les vice-champions du monde, le capitaine tricolore préfère botter en touche. « On peut échanger longuement sur ce qu'il faut faire pour battre l'Angleterre. Il n'y a qu'une seule équipe qui y est parvenu pendant la Coupe du Monde et nous, on a fait match nul, a affirmé avec un brin de malice Charles Ollivon. On connaît la qualité de l'adversaire donc la question est large. Ils ont fait le plus gros match de la Coupe du Monde face aux All Blacks et ça suffit pour reconnaître le niveau de cette équipe. »

Ollivon : « Ils démarrent tambour battant »

Toutefois, une chose est certaine, l'entame du match sera cruciale. Lors de la Coupe du Monde, mis à part lors de la finale perdue face à l'Afrique du Sud, le XV de la Rose a toujours marqué au moins un essai dans les 25 premières minutes, et même dans les dix dernières minutes face aux Etats-Unis puis face à l'Argentine lors de la phase de poules mais également face à la Nouvelle-Zélande lors de la demi-finale. Une tendance forte du jeu anglais que le staff et les joueurs de l'équipe de France ont bien en tête au moment d'aborder ce match. « On a tous vu, que ce soit lors du Tournoi l'année dernière ou lors de la Coupe du Monde, ils démarrent tambour battant. On en est tous conscient, confirme le capitaine tricolore qui ne veut pas y donner trop d'importance. On n'a pas mis de plan en place pour les dix premières minutes. On a simplement travaillé notre jeu mais, dans un coin de la tête, on est clairement conscients que le début de match va être capital et que ça va être une grosse bataille, on y est préparés. » Les Bleus semblent donc parfaitement à la page concernant les forces de l'Angleterre mais ce sont bien ses faiblesses qu'il faudra exploiter ce dimanche au Stade de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.