XV de France : Castaignède ne veut plus d'étrangers

XV de France : Castaignède ne veut plus d'étrangers©Media365
A lire aussi

Joseph RUIZ, publié le vendredi 08 février 2019 à 18h42

Légende du XV de France, Thomas Castaignède n'a pas mâché ses mots pour dire à quel point il n'était pas en phase avec l'évolution du XV de France. « Je préfère perdre avec des Français que gagner avec des étrangers », a-t-il notamment assuré.

Après Richard Dourthe et Olivier Magne, une nouvelle grande figure du XV de France a crié haut et fort dans la presse toute son incompréhension quant à la politique sportive menée par la Fédération Française de Rugby, présidée par Bernard Laporte, pour la sélection. Thomas Castaignède, dans un entretien accordé à Sportmail, média écossais, a abordé de nombreux points avant la rencontre tant redoutée à Twickenham entre la France et l'Angleterre pour la deuxième journée du Tournoi des VI Nations, dimanche.

 "Je préfère perdre avec les joueurs français que gagner avec les étrangers"

D'abord, Thomas Castaignède ne comprend pas pourquoi Paul Willemse a été retenu pas le staff français. « Je préfère perdre avec les joueurs français que gagner avec les étrangers, assure-t-il. Si vous choisissez quelqu'un que vous voulez marquer ou essayer d'ajouter de la valeur à l'équipe. Ce n'est pas le cas ici. Willemse est-il bien meilleur que Felix Lambey ou Yoann Maestri. Je ne pense pas. Alors, pourquoi le choisissons-nous ? Je n'ai rien contre le gars, mais il prend la position de joueurs nés en France, qui ont grandi en jouant au rugby français. Quel est le point sauf si vous ajoutez une valeur énorme à l'équipe ? ». Sur ce point, l'homme aux 56 sélections ne semble pas au courant que Paul Willemse, deuxième ligne, a obtenu la nationalité français en début d'année. La fédération ne lui offrait aucune possibilité de porter le maillot bleu tant qu'il ne l'avait pas.

En 2003, Bernard Laporte lui préfère Brian Liebenberg

Durant sa carrière, Thomas Castaignède a été un élément fort du XV de France, mais n'a jamais pu profiter de la Coupe du monde. Sélectionné en 1999, il s'est blessé en phase de poule contre le Canada et l'aventure s'est arrêtée. En 2003, il n'a pas été retenu, et son avis sur Paul Willemse trouve peut-être son origine ici. « Je n'ai pas été sélectionné pour la Coupe du monde 2003 car ils ont choisi Brian Liebenberg, un Sud-Africain. S'ils considèrent qu'il est meilleur que toi, il faut l'accepter. Mais d'un point de vue moral, tu le prends mal. »

Jacques Brunel "a tout faux"

En plus de cet avis tranché sur les critères de sélection, l'ancien joueur capable de jouer arrière comme centre et demi d 'ouverture pense que Jacques Brunel fait fausse route sur de nombreux choix. « Quand tu ne sélectionnes pas le meilleur joueur français Antoine Dupont, qu'est-ce que tu fabriques ? On méritait de perdre contre le pays de Galles. C'est un problème physique et non de leadership. Nous ne sommes pas préparés pour jouer à la vitesse du très haut niveau, poursuit l'ancien de Toulouse et Castres. Quand tu optes pour le pack le plus lourd de l'histoire avec des deuxième ligne jouant flanker et des Sud-Africains au lieu de champion du monde U20, tu as tout faux. » C'est dit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.