VI Nations : L'Écosse s'impose sur le fil

VI Nations : L'Écosse s'impose sur le fil©Media365
A lire aussi

Matthieu Angosto, publié le samedi 17 mars 2018 à 15h48

L'Écosse a eu beaucoup de mal à se défaire d'une équipe d'Italie accrocheuse (29-27). Mais les hommes de Gregor Townsend peuvent encore accrocher le podium du Tournoi. Pour les Azzuris, c'est la cuillère de bois.

Pour la dernière journée du Tournoi des 6 Nations, l’Italie recevait l’Écosse avec l’ambition d’éviter la cuillère de bois. Le XV du chardon, lui, espérait un résultat positif, pour accrocher sur le fil la troisième place du classement final. Et après avoir encaissé une première pénalité de Tommaso Allan, les joueurs de Gregor Townsend étaient les premiers à aplatir le ballon dans l’en-but, par l’intermédiaire de Fraser Brown (5-3, 10eme). Mais les Azzuris reprenaient rapidement les devants, en inscrivant et transformant deux essais en sept minutes. C’est d’abord Allan, intenable en ce début de match, qui convertit une longue action italienne. Puis c’est l’arrière Matteo Minozzi qui bénéficie d’un coup de pied rasant du demi d’ouverture pour inscrire le troisième essai du match. Mais les Ecossais sont loin d’être abattus, et quatre minutes plus tard, le capitaine John Barclay réduit l’écart sur un ballon porté. Le demi de mêlée Greig Laidlaw ne tremble pas, et ramène le XV du chardon à 5 points (17-12, 26eme).

Allan règne sur le match, l’Écosse a le dernier mot

La deuxième période commence sur le même rythme que la première, avec un jeu très offensif proposé par les deux équipes. Dès la 44eme minute, Tommaso Allan inscrit son deuxième essai personnel, après un service de Jake Polledri. Le demi d’ouverture domine la rencontre, et est à la baguette de chaque offensive transalpine. Sonnée, l’Écosse met un quart d’heure avant de réagir, grâce à un essai de l’ailier Sean Maitland, transformé par Laidlaw. Malgré une belle prestation, les Italiens n’ont plus que cinq points d’avance, et les hommes de Gregor Townsend poussent. C’est finalement à la 71eme minute que les visiteurs sont récompensés de leurs efforts, avec un essai de Stuart Hogg, qui offre le bonus offensif à son équipe. De son côté, Laidlaw se charge de donner l’avantage au score, en réussissant sa transformation (24-26, 72eme). La fin de match s’annonce totalement folle, et elle l’est. A quatre minutes de la sirène, l’inévitable Allan réussit une pénalité pour la Squadra Azzura, qui reprend les devants (27-26). Mais les hommes de Conor O’Shea ne parviennent pas à conserver ce petit point d’avance, et craquent au pire moment. A la 79eme minute, la défense italienne concède une pénalité que Greig Laidlaw se charge de transformer. 29-27 pour l’Écosse, le score ne bougera plus. Au terme d’un match serré et spectaculaire, le XV du chardon s’imposent au Stadio Olimpico, et peut encore croire au podium.

TOURNOI DES 6 NATIONS / 5EME JOURNEE

Samedi 17 mars 2018

Italie - Ecosse : 27-29

Angleterre - Irlande

Pays de Galles - France

Classement

1- Irlande 19 points

2- Ecosse 13

3- Galles 11

4- Angleterre 10

5- France 10

6- Italie 1

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - VI Nations : L'Écosse s'impose sur le fil
  • L 'Ecosse sera l 'équipe surprise de la prochaine CDM d rugby, elle progresse à grands pas !!

  • ça confirme bien que ce tournoi 2018 est un petit tournoi. personne à part les Irlandais n'y est brillant, même pas les Ecossais, nos vainqueurs et ceux des Anglais qui échappent aux Italiens, réputés plus faibles, sur une faute de discipline.
    Pour nos Français, une victoire de plus ou de moins contre les Gallois n'a ni sens, ni intérêt, en vue de la CDM 2019, vu globalement, à part un Iralnde - Galle ou un Galle-Ecosse intéressant, le niveau médiocre global.

    Et je rajouterai, pire encore et situation inédite depuis longtemps, seuls les détenteurs de la cuillère de bois, mal payés de leurs efforts sur ce dernier match, sont les seuls à progresser dans ce tournoi.
    A ce rythme, l'année prochaine, ils nous dépassent.