Tournoi des 6 Nations : Un Anglais suspendu après avoir attrapé les parties génitales d'un Gallois ?

Tournoi des 6 Nations : Un Anglais suspendu après avoir attrapé les parties génitales d'un Gallois ?©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le dimanche 08 mars 2020 à 11h57

En plein match, le pilier anglais Joe Marler a saisi les parties génitales du capitaine gallois, samedi dans le Tournoi des 6 Nations. Il encourt une longue suspension.



Samedi, l'Angleterre a conservé ses chances de remporter le Tournoi des 6 Nations en prenant le meilleur sur le pays de Galles. Un court mais précieux succès (33-30) pour les Anglais qui peuvent toujours espérer rafler la mise comme l'équipe de France et l'Irlande. Riche de 63 points, la rencontre a également été marquée par un événement étonnant.

Un incident très particulier... Dès la 8eme minute de jeu, le pilier anglais Joe Marler a saisi les parties intimes du capitaine gallois Alu-Wyn Jones durant quelques secondes avec sa main gauche. Une séquence filmée en gros plan par les caméras. Interloqué, le Gallois a affiché sa stupéfaction durant le match avant de réclamer des sanctions à l'encontre de son adversaire après le coup de sifflet final.

Une suspension pouvant aller de 12 à 208 semaines


« J'ai gagné 138 test-matchs pour mon pays, mais si je réagis je prends un rouge, donc c'est dur. J'espère que World Rugby va y jeter un œil, a lancé Alu-Wyn Jones après le succès des Britanniques. Joe est un bon gars et plein de choses arrivent sur un terrain de rugby. C'est frustrant de parler autant de l'arbitrage vidéo et que rien n'arrive. Beaucoup de gens ont vu ces images. Elles doivent être prises dans le contexte du match. Mais vu tout l'arsenal judiciaire qui entoure désormais les matchs, c'est sur ce genre de choses qu'il faut se concentrer. » Marler est menacé par une suspension pouvant aller de 12 à 208 semaines. La loi 9.27 du rugby est en effet claire. « Un joueur ne doit pas porter atteinte au fair-play en attrapant, pinçant ou en effectuant une torsion des parties génitales », stipule celle-ci.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.