Tournoi des 6 Nations : La compétition reprend ce week-end

Tournoi des 6 Nations : La compétition reprend ce week-end©Media365

Lucas Bertolotto, publié le samedi 03 février 2018 à 08h58

La France, le pays de Galles et l'Italie reçoivent respectivement l'Irlande, l'Écosse et l'Angleterre ce week-end pour lancer le Tournoi des 6 Nations.

Pays de Galles - Ecosse

C’est le premier match du Tournoi des 6 Nations 2018 ! Une confrontation entre deux nations qui n’ont pas brillé lors de l’édition précédente. Les Gallois, cinquièmes, avaient enregistré leurs plus mauvais résultats depuis 2007 alors que le XV du Chardon avait terminé en quatrième position. Pour le pays de Galles, le moral n’est pas au beau fixe avant d’entamer cette compétition. L’année 2017 a été compliquée malgré six victoires en onze rencontres. L’équipe de Warren Gatland n’a pas su rivaliser face aux grosses écuries. De plus, le sélectionneur du XV du Poireau a dû faire face à une avalanche de blessures. Sam Warburton, Jonathan Davies, Rhys Webb ou encore Scott Baldwin, entre autres, ont déjà déclaré forfait. Une équipe légèrement remaniée va donc affronter le voisin écossais mais les Gallois peuvent cependant compter sur Leigh Halfpenny, Alun Wyn Jones et Scott Williams. Du côté de l’équipe visiteuse, l’année s’est mieux déroulée depuis le dernier VI Nations avec seulement deux revers en six rencontres (face aux Fidji et aux All-Blacks). Gregor Townsend peut surtout compter sur le retour de plusieurs cadres pour cette première rencontre dont Stuart Hogg et Jon Welsh. Les récentes prestations du XV du Chardon et le succès face à cette même équipe l'an passé, après onze matchs perdus, prouvent le renouveau de l'Ecosse qui aimerait bien mettre la main sur un trophée qui lui échappe depuis 1999.

France - Irlande

Baptême du feu pour Jacques Brunel avec cette rencontre face à l'Irlande pour débuter le Tournoi des 6 Nations. Un match difficile qui attend le nouveau sélectionneur des Bleus et ses joueurs au vu de la forme du XV du Trèfle. En effet, les partenaires de Rory Best, titulaire et capitaine pour son treizième Tournoi, sont invaincus depuis onze mois. Sept victoires qui prouvent le renouveau des Irlandais, en quête d'une victoire finale dans cette compétition depuis 2015. A l'inverse, le XV de France n'a plus gagné depuis l'édition précédente et reste sur six défaites et un match nul. Ces mauvais résultats ont entrainé le changement du staff des Bleus et l'arrivée de nouveaux joueurs comme par exemple le demi d'ouverture Matthieu Jalibert, titulaire ce samedi pour sa première sélection. Malgré les nombreuses blessures qui ont touché l'équipe ces derniers jours, Jacques Brunel va aligner une composition ambitieuse qui aura comme objectif de rester au contact le plus longtemps possible avec un contenu alléchant. Après cette première rencontre, avant de se déplacer en Ecosse et de recevoir l'Italie, les supporters français pourront être fixés sur le niveau des Bleus. Une question qui se pose depuis l'arrivée de Jacques Brunel, malgré son passage remarqué lors du mandat de Bernard Laporte et aussi au sein de la sélection italienne.

Italie - Angleterre

Le champion en titre entrera en lice ce dimanche avec un déplacement en Italie. Une première rencontre piège pour le XV de la Rose, vainqueur des deux dernières éditions du VI Nations. Si les Anglais sont de nouveau favoris cette saison et semblent intouchables après leur belles prestations en tests et leurs cinq succès depuis le Tournoi 2017, les Italiens, eux, affichent de belles ambitions. Pour la deuxième année de son sélectionneur irlandais Conor O'Shea, la Squadra Azzura veut de nouveau surprendre ses adversaires. Vous vous en souvenez peut-être, l'an dernier l'Italie s'était inclinée 36-15 à Twickenham mais avait montré un beau visage en déstabilisant son adversaire après avoir déjoué le piège du hors-jeu. Ce qui n'avait pas empêché les partenaires de Sergio Parisse de perdre toutes leurs rencontres et de recevoir une nouvelle cuillère de bois. Avec les nouvelles règles, cette stratégie n'est plus possible, mais le coach de l'équipe transalpine a plusieurs cordes à son arc et, il l'a annoncé. Son objectif est de rivaliser avec les plus grandes nations européennes sans pour autant viser l'impossible. Cependant, la Squadra Azzura n'a remporté qu'un seul de ses six tests cette année et semble bien loin de pouvoir inquiéter l'Angleterre qui se retrouve sur le toit de l'Europe depuis la déception de la Coupe du Monde 2015.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU