Tournoi des 6 Nations (J5) : L'Ecosse manque de peu l'exploit à Twickenham

Tournoi des 6 Nations (J5) : L'Ecosse manque de peu l'exploit à Twickenham©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 16 mars 2019 à 20h09

Malgré un avantage de 31 points, le XV de la Rose a vu l'Ecosse remonter et prendre la tête. Ce n'est qu'à la dernière seconde que les Anglais ont arraché le match nul sur leur pelouse.


L'édition 2019 du Tournoi des 6 Nations s'est conclue sur un feu d'artifice ! Sur la pelouse de Twickenham, l'Angleterre voulait conclure sur une performance de premier plan face à l'Ecosse afin de lancer sur les meilleurs auspices la dernière ligne droite vers la Coupe du Monde. Et tout a parfaitement débuté pour le XV de la Rose avec un essai signé Jack Nowell dès la... 1ère minute ! La première demi-heure de la rencontre a été un véritable déluge sur la défense écossaise qui a rompu à quatre reprises. Tom Curry, Joe Launchbury et Jonny May ainsi qu'une pénalité signée Owen Farrell ont permis à l'Angleterre de mener largement après 30 minutes de jeu (31-0).

L'improbable remontée de l'Ecosse


Dans un match « normal », un tel écart si rapidement dans le match aurait mis à genou l'adversaire. Mais c'était sans compter sur le « fighting spirit » du XV du Chardon. Dans la foulée du quatrième essai anglais, Stuart McInally a remis l'Ecosse sur le bon chemin mais c'est après le repos que les joueurs de Gregor Townsend ont fait un retour du diable vauvert ! En trois minutes, Darcy Graham et Magnus Bradbury ont ajouté quatorze points avant qu'un doublé signé Graham et un essai du Racingman Finn Russell ne permette à l'Ecosse, à l'heure de jeu, de revenir à égalité au tableau d'affichage, infligeant à son tour un 31-0 à un XV de la Rose absolument médusé, tout comme le public de Twickenham.

L'Angleterre sauve l'honneur in extremis


Cerise sur le gâteau, Sam Johnson est allé chercher un sixième essai écossais à cinq minutes du terme de la rencontre, aplatissant entre les poteaux et offrant une transformation facile au Clermontois Greig Laidlaw. Avec sept points d'avance et moins de cinq minutes au chronomètre, les Ecossais se savaient quitte pour une fin de match sous très haute tension. Pendant près de huit minutes, le XV du Chardon a mis les barbelés sur sa ligne mais, sous cette pression énorme, les Ecossais ont fini par craquer face à une percée de George Ford, qui n'a pas tremblé sur l'ultime transformation pour arracher le match nul (38-38) et éviter une humiliation à l'Angleterre, qui termine deuxième du tournoi quand l'Ecosse ne passe pas devant les Bleus pour la quatrième place finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.