Tournoi des 6 Nations (J3) : La France s'impose au pays de Galles et frappe un gros coup

Tournoi des 6 Nations (J3) : La France s'impose au pays de Galles et frappe un gros coup©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, publié le samedi 22 février 2020 à 19h48

Au terme d'un match haletant et d'un intense combat, la France a créé la sensation en allant s'imposer au pays de Galles (23-27) et signe un 3eme succès de suite dans ce Tournoi des 6 Nations. Héroïques, les Bleus peuvent toujours rêver du sacre, voire même du Grand Chelem.



Cette fois, c'est du sérieux. Après sa bonne entame de tournoi contre l'Angleterre (24-17) et l'Italie (35-22) à domicile, l'équipe de France est allée dominer ce samedi le pays de Galles (23-27) à Cardiff et enchaîne dans ce 6 Nations 2020, avec un 3eme succès en autant de matchs. Une victoire de référence à l'extérieur pour Fabien Galthié dans son début de mandat, alors que le XV du Poireau n'avait plus perdu au Principality Stadium dans cette compétition depuis trois ans. Au classement, avec 13 points au compteur, les Bleus restent pour le moment en tête, avant de se déplacer à nouveau dans deux semaines. Si le premier match contre les Anglais avait donné le ton, ce premier rendez-vous loin de leurs bases a montré que les Français avaient à cœur de confirmer leur renouveau cette année. Pour cela, les coéquipiers de Charles Ollivon ont dû livrer un intense combat tout au long de la rencontre face à une équipe bien décidée à ne pas chuter dans son antre et à étendre du même coup son invincibilité sur ses terres. Alors que Dan Biggar a lancé les hostilités sur une pénalité dans les premières minutes (4eme), le premier essai international d'Anthony Bouthier n'a pas tardé et a fait énormément de bien (6eme), suite à une bonne alternance au pied de Romain Ntamack. Après la transformation, ce dernier enchaînait avec une pénalité quelques minutes tard (18eme), avant que Biggar ne lui réponde pour laisser son équipe à portée (25eme, 6-10).


L'inspiration de Ntamack soulage les Bleus

Derrière, Gaël Fickou n'était pas loin de confirmer la bonne entame des siens, mais son essai au terme d'une superbe action collective était refusé pour un léger en-avant au départ (27eme). Si les Gallois l'avait échappé belle, ils ne pouvaient rien peu après. Sur une touche proche de la ligne, Paul Willemse sortait alors rapidement de l'alignement pour inscrire le second essai français (29eme). En fin de première période, alors que les locaux poussaient, Biggar a profité de fautes des visiteurs pour réduire l'écart (34eme). Sur un dernier temps fort, ses coéquipiers sont ensuite tombés sur une grosse défense adverse après la sirène, malgré le carton jaune de Grégory Alldritt (39eme). En infériorité numérique, la France a tenu bon au retour des vestiaires. Mais, toujours plus pressants, les Gallois ont fini par trouver une brèche dans la défense tricolore par l'intermédiaire du pilier Dillon Lewis (47eme). Alors que les Bleus subissaient de plus en plus, Ntamack a remis son équipe dans le bon sens. Suite à une interception et une course de plus de 50 mètres, l'ouvreur punissait le pays de Galles (51eme). Le Toulousain profitait ensuite de l'indiscipline des locaux pour creuser l'écart (62eme, 16-27). Pour autant, les joueurs de Wayne Pivac n'abdiquaient pas et continuaient de mettre la pression sur la défense adverse. Sur une nouvelle offensive galloise, Willemse échappait de peu au carton en coupant une passe d'Owens à quelques mètres de la ligne.


Un grattage libérateur signé Chat

Un court répit, car Mohamed Haouas écopait peu après d'un jaune pour une faute en mêlée (68eme). Dans le dur dans ce secteur, le pack français se rebellait, mettait à la faute leurs homologues et pouvait souffler momentanément. En effet, sur une nouvelle séquence du XV du Poireau dans les 22 mètres des Bleus, Biggar voyait son essai être validé à la vidéo, malgré la défense de Bouthier qui semble empêcher l'ouvreur d'aplatir correctement (74eme). Dans les dernières minutes, le combat est devenu encore plus âpre. Entré un peu plus tôt, Matthieu Jalibert voyait sa pénalité lointaine passer à côté (76eme), alors que le pays de Galles continuait de pousser pour renverser la France. Sur une ultime percée de Nick Tompkins, Camille Chat venait gratter le ballon au sol et obtenait une pénalité synonyme de libération pour les siens juste avant la sirène. Une véritable délivrance pour l'équipe de Galthié au terme d'un long combat. Avec ce succès, la France compte donc une 3eme victoire de suite dans ce Tournoi des 6 Nations. Une prestation que les Tricolores n'avaient plus réalisé depuis 2010, date du dernier Grand Chelem français. Une possibilité de plus en plus imaginable en 2020, avec cette première place pour le moment, avant le choc de dimanche entre l'Angleterre et l'Irlande. Pour cela, il faudra confirmer en Ecosse à Murrayfield le 8 mars prochain, avant d'accueillir les coéquipiers de Jonathan Sexton le 14. Mais pour l'heure, le rêve est en tout cas permis !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.