Tournoi des 6 Nations (J2) : Défaite de la France sur la pelouse de l'Ecosse

Tournoi des 6 Nations (J2) : Défaite de la France sur la pelouse de l'Ecosse©Media365

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 11 février 2018 à 18h13

Après une deuxième mi-temps compliquée, le XV de France s'est incliné 32-26 en Ecosse ce dimanche.

Le résumé

Deuxième défaite de rang pour le XV de France dans le Tournoi des 6 Nations ce dimanche. Après le revers en fin de partie la semaine passée, les Bleus ont cette fois craqué en deuxième période pour finalement s’incliner 32-26 face au XV du Chardon. Le match ne pouvait pourtant pas mieux démarrer pour les hommes de Jacques Brunel qui ont compté sur un nouvel exploit individuel de Teddy Thomas. Dès la troisième minute de jeu, l’ailier tricolore a quasiment inscrit le même essai que le week-end dernier avec trois adversaires effacés sur quarante mètres (7-0). Après une pénalité de Maxime Machenaud, le camp tricolore s’est mis à l’abris d’un essai transformé qui est pourtant rapidement apparu. Sean Maitland a conclu en bout de ligne pour remettre le XV du Chardon dans la partie juste avant le quart d’heure de jeu (10-7). Mais le Francilien Teddy Thomas était en jambes et il l’a de nouveau montré à la 27eme minute. Grâce à un jeu au pied pour lui-même sur son aile, il a effacé Greg Laidlaw avec l’aide du rebond avant de s’emparer du ballon pour inscrire un doublé (14-7).

Des Bleus transparents en seconde période

Une nouvelle fois, la réponse écossaise ne s’est pas fait attendre car Huw Jones a profité de plusieurs passes après contact pour terminer sa course dans l’en-but (17-14). Les Bleus ont montré un beau visage sur ce premier acte, leur permettant de mener 20-14 à la pause en profitant notamment des nombreuses erreurs de Finn Russell. Si l’ouvreur du XV du Chardon n’était pas dans un bon jour, Greg Laidlaw a lui été brillant face aux poteaux avec 100% de réussite au pied. Dès le début du deuxième acte il a réduit l’écart avant de remettre les compteurs à zéro après plusieurs pénalités contre les joueurs tricolores. Au-delà des fautes françaises, c’est surtout le banc des remplaçants qui ne s’est pas montré à la hauteur ce dimanche. Acculée dans ses 22 mètres et sous pression, l’équipe de Guilhem Guirado s’est retrouvée menée pour la première fois de la partie à neuf minutes du terme. Une dernière pénalité de Laidlaw a scellé l’issue de cette rencontre, l’Ecosse s’impose 32-26 et remporte son premier match du Tournoi après une bonne seconde mi-temps alors que la France concède une deuxième défaite de rang et devra se reprendre dans deux semaines face à l’Italie.

L'homme du match : Greg Laidlaw (Ecosse)

Le demi de mêlée de Clermont a montré toute son importance dans le jeu écossais ce dimanche. Crucial dans l'organisation, Laidlaw a marqué 22 points pour offrir une précieuse victoire à sa nation en terminant même la partie comme demi d'ouverture.

Résultats et classements

Tournoi des 6 Nations / 2eme journée Samedi 10 février 2018 Irlande – Italie : 56-19 Angleterre – pays de Galles : 12-6

Dimanche 11 février 2018 Ecosse – France : 32-26

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
220 commentaires - Tournoi des 6 Nations (J2) : Défaite de la France sur la pelouse de l'Ecosse
  • Par contre Rugbystiquement c’est une catastrophe, manque de précision, pas d'intelligence du jeu, des Ruch avec des soutiens lents ou on se fait arracher la balle, recherche systématique du contact direct je nomme certains joueurs (les boum boums sans réflexions), des coups de pieds minables non cadrés, cela est un gros problème, contre l’Angleterre, le pays de Galle nous allons prendre une bonne leçon et même peut-être contre l’Italie. Mais où est passé le beau jeu à la Française que même les blacks aimaient. Ce rugby-là ne donne pas l'exemple à nos petits rugbymans (je suis éducateur).Je pense que la fédération Française doit se tourner vers la méthode Anglaise concernant l'organisation. La PORTE a placé BRUNEL ,il aurait dû attendre le résultat du travail de GUINOVES.Pour nos futurs rugbymans en bas âge il faut que nos seniors donnent l'exemple .Je remarque aussi l'état physique des autres équipes il n'y a pas photo bien plus puissant , même les piliers Anglais courent presque comme des 3/4.

  • 2 exploits personnels de Teddy Thomas, beaucoup trop de fautes, une équipe empêtré dans un jeu trop lent manquant de fluidité, d'ambition et de créativité. Le résultat est tout a fait logique. La défaite contre l'Irlande d'un drop prévisible que l'on a permis puisqu'on a laissé le 15 d’Irlande s'approcher de nos poteaux. Sexton l'a tenté, la chance sourie aux audacieux cela s'est encore une fois vérifié. La victoire de l'Irlande était elle aussi méritée. Je n'ai pas la clé pour la réussite mais ce qui est sur c'est qu'on est pas sur le bon chemin.

  • Ils nous font déjoués avec un arbitrage partial la peur de faire une faute émascule les joueurs et cela ne date pas d'hier...à une époque on était absent dans les rucks, on les laissait jouer...aujourd'hui le mal est fait...contre les irlandais 3 eme au monde on pouvait gagner, alors rien est perdu..

  • Au lieu d'engloutir d'importantes ressources financières dans les salaires de trop nombreux joueurs étrangers, le rugby français aurait tout à gagner en finançant une vraie et ambitieuse politique de formation.
    Comme les résultats sont décevants, pour sauver les apparences les gens de pouvoir font sauter les fusibles, après Novès quel sera le sort de Brunel? Seuls ne seront pas inquiétés les membres de la mafia qui dirige le rugby français; celui-ci ne récolte aujourd'hui que les résultats qu'il mérite.......des défaites encourageantes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Trop de joueurs étrangers dans notre championnat, qui ferment la porte de nos nationaux de valeur internationale qui eux, ne devraient se retrouver que dans 3 ou 4 clubs seulement afin d'optimiser les automatismes de jeu. Oui mais voila, le Top 14 (enfin, ce spectacle de cirques de gladiateurs fait sa loi). la suite de l'histoire ? lire les résultats sur le planchot !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]