Tournoi des 6 Nations (J1) : L'Italie étrillée sur la pelouse du pays de Galles

Tournoi des 6 Nations (J1) : L'Italie étrillée sur la pelouse du pays de Galles©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 01 février 2020 à 17h08

Pour la première fois de son histoire, l'Italie est ressortie d'un match du Tournoi des 6 Nations sans marquer le moindre point. Les joueurs de Franco Smith ont été humiliés par le pays de Galles à Cardiff.

Franco Smith n'aurait pas pu faire un pire cauchemar pour sa première à la tête de l'Italie. Le sélectionneur par intérim de la Squadra Azzurra a, en effet, été témoin de la pire performance de la sélection transalpine depuis son entrée dans le Tournoi des 6 Nations. En effet, pour la première fois, l'Italie est ressortie d'un match sans avoir marqué le moindre point. Sur la pelouse du Principality Stadium de Cardiff, le pays de Galles s'est montré plus impitoyable que jamais pour lancer sur les chapeaux de roues le mandat de Wayne Pivac, successeur de Warren Gatland à la tête du XV du Poireau. Il n'a fallu que trois minutes pour voir les tenants du titre ouvrir la marque par la botte de Dan Biggar. Les Gallois ont eu du mal face au rideau défensif italien durant le premier acte mais les coéquipiers du nouveau capitaine Luca Bigi se sont mis à la faute trop souvent, offrant à Dan Biggar deux nouvelles pénalités dans le premier quart d'heure.


Le show Josh Adams n'était pas terminé

C'est alors que le meilleur marqueur de la dernière Coupe du Monde est sorti de sa boîte. Josh Adams a débloqué la situation à l'issue d'une action initiée par Leigh Halfpenny. L'ancien Toulonnais a ensuite parfaitement décalé son ailier dont la pointe de vitesse a fait merveille pour aplatir le premier essai de la rencontre. Les supporters gallois n'ont eu à attendre qu'un petit quart d'heure pour voir le joueur des Worcester Warriors doubler son compteur personnel. Un essai qui doit tout à Dan Biggar car le demi d'ouverture du XV du Poireau a mystifié la défense italienne dans le fermé par une passe entre ses jambes qui a permis à Josh Adams d'aplatir en coin pour donner à la mi-temps un avantage de 21 points à son équipe. Mais les joueurs de Wayne Pivac n'étaient pas rassasiés et avaient en tête l'idée de marquer quatre essais pour prendre le bonus offensif. En manque de solutions, Franco Smith a décidé de revoir ses plans, surtout en première ligne, au retour des vestiaires quand Wayne Pivac a notamment lancé Nick Tompkins dix minutes après la pause.


Le pays de Galles affirme ses ambitions

Le trois-quarts centre des Saracens, qui a été sacré champion du monde U20 en 2016 avec l'Angleterre, a fêté ses débuts sous le maillot gallois avec un essai tout en puissance à l'heure de jeu. Trois minutes plus tard, George North a pensé offrir le bonus offensif au pays de Galles mais, pour un en-avant de Tompkins, l'arbitre a logiquement refusé l'essai. Mais ce n'était que partie remise puisque le joueur des Ospreys a atteint son but à trois minutes du terme de la rencontre. Voulant sauver l'honneur, les Italiens se sont jetés à corps perdu dans la bataille dans les derniers instants mais, maladroits, ils ont ouvert de brèches. Joueurs jusqu'au bout, les Gallois ont inscrit un cinquième et dernier essai trois minutes après la sirène par l'inévitable Josh Adams, qui a signé son triplé tout en force après une action initiée par ses avants. Le succès est total pour le XV du Poireau qui s'impose nettement et avec le bonus offensif (42-0) alors que l'Italie démarre l'après-Conor O'Shea et l'après Sergio Parisse par une déroute historique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.