Tournoi des 6 Nations : En Ecosse, l'Angleterre s'impose d'un souffle

Tournoi des 6 Nations : En Ecosse, l'Angleterre s'impose d'un souffle©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le samedi 08 février 2020 à 20h02

L'Angleterre a su réagir en Ecosse malgré les difficiles conditions météorologiques (6-13). Le XV de la Rose remporte son premier match depuis la Coupe du Monde et peut respirer.

L'Angleterre s'est donné de l'air ce samedi en Ecosse. Étouffé dimanche dernier au Stade de France, le XV de la Rose a su repartir de l'avant en battant une accrocheuse sélection écossaise (6-13). La victoire s'est jouée dans les dernières minutes d'une rencontre où les conditions météorologiques ont fortement impacté le spectacle proposé. La pluie et surtout les rafales de vent ont provoqué de nombreuses erreurs d'appréciation et du déchet technique. Dans ce contexte difficile, le XV du Chardon a bu la tasse en première période. A domicile, les Ecossais ont été incapables de produire le jeu qui a inquiété l'Irlande il y a une semaine. Une véritable déception pour les joueurs qui avaient choisi de bénéficier de l'aide du vent en première période. Ce choix a au moins évité un important retard à la mi-temps. Owen Farrell a manqué deux de ses trois pénalités face au vent. A la pause, le score n'était que de 3-0 en faveur des vice-champions du Monde.

Le XV de la Rose s'est contenté d'un essai pour se mettre à l'abri


Une avance qui a rapidement volé en éclats. Gregor Townsend a dû souffler dans les bronches de ses joueurs pendant l'entracte. Les coéquipiers de Scott Cummings sont revenus sur la pelouse de Murrayfield avec de bien meilleures intentions. Avec le soutien de leurs fidèles supporters qui se sont époumonés pendant 80 minutes, ils ont égalisé sur une pénalité d'Adam Hastings (3-3, 45eme). L'action était partie d'une percée de Rory Sutherland au milieu de terrain. Avec cette, un vent nouveau a soufflé sur la pelouse. Les rafales écossaises se sont multipliées mais les hommes d'Eddie Jones ont su résister. Si Owen Farrell a manqué une nouvelle pénalité (65eme), Ellis Genge a marqué le seul essai de la rencontre. A dix minutes du terme, le XV de la Rose a profité d'une mauvaise appréciation de Stuart Hogg sur un coup de pied rasant pour faire la différence sur une mêlée à cinq mètres (3-10, 69eme). Si l'arbitrage-vidéo avait refusé à juste titre un essai d'Owen Farrell dans un premier temps, celui du pilier anglais était parfaitement valable et a débloqué la rencontre. Le buteur anglais parvenait même à régler la mire en transformant l'essai puis en passant une dernière pénalité (3-13, 76eme). La réponse d'Adam Hastings dans le même exercice est arrivée trop tard (6-13). L'Ecosse a manqué de souffle dans une fin de match irrespirable. Juste avant la tempête, l'Angleterre a remporté son premier match depuis la finale de la Coupe du Monde et Eddie Jones peut respirer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.