Pas de changement (ou presque) pour la France face aux Gallois

Pas de changement (ou presque) pour la France face aux Gallois©Media365

Raphaël Brosse, publié le jeudi 16 mars 2017 à 10h09

Pour le dernier match du Tournoi, contre le Pays de Galles (samedi, 15h45), le sélectionneur français a décidé de reconduire l'équipe qui a assez largement battu l'Italie lors de sa précédente sortie (18-40). A deux exceptions près : de retour de blessure, Vahaamahina et Chouly remplacent respectivement Le Devedec et Sanconnie.

L'équipe de France va terminer son Tournoi des 6 Nations samedi (15h45), au Stade de France, face à un Pays de Galles qu'elle n'a plus battu depuis la Coupe du Monde 2011. Pour tenter de mettre (enfin) un terme à cette série noire, Guy Novès a décidé de reconduire, en grande partie, le XV qui a ramené un succès bonifié de Rome (18-40). A vrai dire, seul un joueur vient apporter du changement. Remis de ses douleurs au dos, Sébastien Vahaamahina reprend sa place en deuxième ligne, au côté de Yann Maestri. Julien Le Devedec retourne donc sur le banc. Damien Chouly retrouve lui une place aux côtés des remplaçants. Le staff maintient en effet sa confiance à Fabien Sanconnie, qui avait réalisé une prestation intéressante pour sa première sélection.
Les premiers contours d'une équipe-type
En fonction de son résultat ce samedi, la France peut tout aussi bien terminer à une flatteuse deuxième place qu'à un médiocre cinquième rang. Quoi qu'il en soit, pour son deuxième Tournoi à la tête des Bleus, il semblerait que Guy Novès ait réussi à établir une sorte d'équipe-type. Ainsi, la charnière Serin-Lopez a débuté tous les matchs, à l'instar de Gaël Fickou et Rémi Lamerat au centre. Kevin Gourdon et Louis Picamoles se sont également révélés indispensables en troisième ligne. Concernant les piliers, Cyril Baille a incontestablement marqué des points et, à l'aile, Noa Nakaitaci paraît indéboulonnable. Bien sûr, des doutes subsistent et tous les postes ne sont pas occupés par un titulaire inamovible. Mais cette stabilité, certes relative, ne peut être que bénéfique pour l'avenir.

Le XV de France face au Pays de Galles :

Dulin - Nakaitaci, Fickou, Lamerat, Vakatawa - (o) Lopez, (m) Serin - Gourdon, Picamoles, Sanconnie - Maestri, Vahaamahina - Slimani, Guirado (cap), Baille

Remplaçants : Chat, Atonio, Ben Arous, Le Devedec, Chouly, Trinh-Duc, Dupont, Huget

 
2 commentaires - Pas de changement (ou presque) pour la France face aux Gallois
  • Arrêtez d' écrire n' importe quoi messieurs les journalistes. Il n' y a qu' un seul changement, et si vous aviez suivi la conférence de presse de NOVES, SANCONNIE est toujours dans l' équipe et a été confirmé à son poste. CHOULY n' est que remplaçant et il n' est pas sélectionné à la place de SANCONNIE, contrairement à ce que vous écrivez dans les premières lignes de votre article, pour préciser le contraire quelques lignes plus tard.

  • Je n'arrive pas à comprendre Noves sur le choix persistant de certains joueurs !! Chouly notemment qui n'est plus titulaire dans son club et qui ne représente certainement pas l'avenir ! ! et les 2 ailiers qui ne sont en plus pas des postes clefs, Nakaitaci et Vakatawa, qui ne prouvent rien depuis le début du tournoi !

    Aujourd'hui, en France, pour être titulaire quand on est un joueur Français, jeune ou ancien sur la descente, il faut se lever de bonne heure.
    Novè fait au mieux avec ce que lui laissent les clubs.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]