Italie : Le sélectionneur fait ses valises

Italie : Le sélectionneur fait ses valises©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 17 novembre 2019 à 12h59

Dans un communiqué, le sélectionneur irlandais de l'Italie Conor O'Sheaa a fait savoir dimanche qu'il n'irait pas au terme de son contrat, qui courait jusqu'en mai 2020. Le technicien estime que le moment est venu pour lui de s'en aller.

Conor O'Shea (49 ans) et l'Italie, c'est fini. Aux commandes de la Squadra Azzurra depuis 2016, le sélectionneur irlandais de la sélection transalpine n'ira pas au bout de son contrat, qui courait jusqu'en mai 2020. Au lendemain de la Coupe du Monde au Japon quittée dès le premier tour par son équipe, O'Shea a annoncé dans un communiqué que le moment était venu pour lui de partir. « Nous avons entamé un nouveau cycle générant de nouveaux espoirs, mais je crois aussi que la fin de la Coupe du monde de rugby est le meilleur moment pour que des changements soient effectués en vue de ce nouveau cycle », explique le technicien dans le communiqué en question. Si l'ancien coach des Harlequins et des London Irish assure que ce départ ne lui fera pas oublier tous les excellents moments qu'il a passés à la tête de la Squadra Azzurra et croit en l'avenir de cette équipe qu'il abandonne en cours de route (« J'ai adoré chaque minute passée en Italie et je crois vraiment en ce que nous avons fait et ce que nous pouvons accomplir dans les années à venir »), la Fédération italienne, de son côté, digère très mal la nouvelle.

La Fédération italienne « attristée » par le départ d'O'Shea

« Nous sommes attristés par la décision de Conor de ne pas aller au bout de son contrat », ne cache pas le président Alfredo Gavazzi, sans oublier pour autant de saluer le partant et de souligner la qualité de son travail et de son état d'esprit depuis son arrivée. « Nous le remercions pour l'engagement et la passion avec lesquels il a occupé son poste ces dernières années. » Au Japon, l'Italie, dernière du dernier Tournoi des 6 Nations, avait écrasé la Namibie (47-22) puis le Canada (48-7) avant de se faire corriger à son tour par les futurs champions du monde sud-africains (49-3). Alors que tous les observateurs promettaient à l'avance à la sélection alors encore chère à Conor O'Shea qu'elle recevrait la même gifle face à la Nouvelle-Zélande, le typhon en avait finalement décidé autrement en obligeant les organisateurs à annuler le match. La Fédé italienne, en revanche, n'a pas su retenir l'Irlandais et se retrouve sans sélectionneur. Pour succéder à O'Shea, le nom du Gallois Rob Howley, ex-adjoint de Warren Gatland, rentré sur ses terres, serait avancé. Le renvoi de l'entraîneur des trois-quarts du XV du Poireau depuis 2008 pour avoir parié sur des matchs du pays de Galles pourrait toutefois avoir sérieusement refroidi le camp italien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.