Toulouse : Mola revient sur le titre de champion de France

Toulouse : Mola revient sur le titre de champion de France©Media365

Thibault Laurens, publié le vendredi 21 juin 2019 à 11h00

Tout juste auréolé d'un nouveau titre de champion de France, le vingtième de l'histoire pour les Toulousains, Ugo Mola s'est longuement confié dans le Midi Olympique sur la saison des Rouge et Noir. Bosseur acharné, l'entraîneur pense déjà à la saison prochaine. Extraits.

Au terme d'une saison incroyablement aboutie et totalement maîtrisée, le Stade Toulousain est redevenu champion de France, sept ans après son dernier titre. Un résultat ô combien logique, tant la machine toulousaine a semblé intouchable tout au long du championnat. Interrogé ce vendredi par le Midi Olympique, Ugo Mola, le manager des Rouge et Noir, mesure le travail effectué et les performances réalisées : « C'est incroyable sur l'aspect purement chiffré, statistique et comptable. Mais il y a aussi un côté moins palpable, celui des sensations, sur lequel on n'a pas totalement réalisé (...) C'est une saison complètement folle, dingue et aboutie, qui finit de la plus belle des manières, avec certainement de la réussite qui a su être provoquée. » Une réussite qui a permis au Stade Toulousain de remporter 29 matchs sur les 36 disputés toutes compétitions confondues. Des chiffres ahurissants.

Mola : « L'intérêt était de prendre du plaisir dans ce quotidien »

Au-delà de la finalité, avec l'acquisition de ce vingtième Bouclier de Brennus, le staff toulousain s'est employé à transmettre aux joueurs cette volonté de produire un jeu audacieux. L'héritage logique d'un club où le poids du passé aurait pu déstabiliser une génération de jeunes joueurs déterminés à prendre le pouvoir. Il n'en a rien été et les Hauts-Garonnais ont régalé, procurant des émotions incroyables à l'ensemble des observateurs du rugby français : « Ce besoin de générer de l'émotion était une évidence. Il a même fallu se resserrer autour de ça car il y avait la matière pour y parvenir dans ce groupe. Tout le monde travaille fort et dur dans chaque club, pas seulement à Toulouse, donc j'étais convaincu que cette faculté à miser sur l'enthousiasme et l'audace était déterminante. L'intérêt était de prendre du plaisir dans ce que notre quotidien nous procure, pour éviter la lassitude et au contraire créer de l'émulation », analyse Mola. Une émulation indispensable, incarnée par la bonne humeur régnante dans le vestiaire, afin de se rapprocher de l'excellence.

Mola : « Il y a quelque chose à assumer maintenant »

Après cette fabuleuse année, les pensionnaires d'Ernest Wallon le savent, ils seront l'équipe à battre l'an prochain. Si les coéquipiers de Jerome Kaino profitent et fêtent actuellement leur titre, Ugo Mola se projette déjà sur la saison prochaine. Afin d'éviter une année post-titre délicate, à l'image du Stade Français en 2016 et de Clermont en 2018. « J'ai déjà basculé sur l'organisation de la suite car il y a quelque chose à assumer maintenant. Et c'est quand on commence à la préparer qu'on se rend mieux compte de ce qu'on vient de faire (...) Personnellement, ma préoccupation est déjà celle-ci. On va travailler avec humilité en étant persuadé qu'il faut continuer à être dans l'adaptation permanente », juge le manager toulousain. Quoi qu'il en soit, le Stade Toulousain fera assurément partie des favoris à sa propre succession. Nul doute que cette jeune meute de loups tentera de tout rafler l'an prochain. L'avenir nous le dira.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.