Toulouse : Les tensions s'intensifient entre les actionnaires

Toulouse : Les tensions s'intensifient entre les actionnaires©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 30 mars 2018 à 18h43

Suite à un Conseil d'Administration houleux, Fiducial a refusé l'entrée de nouveaux actionnaires au Stade Toulousain et a demandé une expertise de la situation financière du club.

La situation ne s’arrange pas au sein de l’actionnariat du Stade Toulousain. Tenant de 12% du capital de club de la Ville Rose, la société Fiducial a récemment refusé l’entrée de nouveaux actionnaires, ce qui avait comme objectif de faire entrer de la trésorerie dans le club, qui connaît un déficit structurel. Cette décision, confirmée ce mercredi lors d’un Conseil d’Administration, trahit l’absence de confiance entre l’actionnaire et l’actuelle direction du club, menée par l’ancien joueur Didier Lacroix. Le PDG de la société s’est fait représenter lors de ce Conseil d’Administration pour appuyer la position de l’entreprise. Christian Latouche a, de plus, averti l’ensemble des actionnaires du Stade Toulousain de sa démarche, assurant qu’il mettrait en œuvre tous les moyens possibles pour éviter l’arrivée de nouveaux entrants dans un avenir proche.

Une expertise demandée par Fiducial

Ce refus caractérisé de l’entrée de tout nouvel actionnaire au Stade Toulousain va de paire avec la demande d’une expertise externe et indépendante par Fiducial pour déterminer avec précision les besoins financiers réels du club tant à court qu’à moyen terme, une information confirmée au quotidien L’Equipe par l’actionnaire. Une décision qui est le dernier avatar d’un conflit larvé entre Fiducial et la direction du club toulousain, l’actionnaire n’ayant pas accepté la signature par le club d’un contrat de dix ans avec l’agence Infront pour la gestion des droits commerciaux et marketing contre un chèque annuel aux environs de 3,5 millions d’euros, contrat qui a permis au Stade Toulousain de passer les fourches caudines du contrôle de gestion l’été dernier et éviter une relégation. « Fiducial a peut-être intensifié sa pression, mais il souhaitait que tous les membres du conseil prennent leur décision en leur âme et conscience et surtout en toute connaissance de cause, a assuré Philippe Spanghero, chargé des relations avec les dirigeants du club chez Fiducial, dans des propos recueillis par le quotidien L’Equipe. Plus le temps passe, plus la situation devient préjudiciable pour le club d'un point de vue économique. » Un conflit qui, pour le moment, n’a pas de conséquences sur le plan sportif, le Stade Toulousain étant tout proche d’un retour en phases finales du Top 14.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.