Toulouse : Le déclic des Toulousains, la finale contre Clermont, le XV de France... Yoann Huget se confie

Toulouse : Le déclic des Toulousains, la finale contre Clermont, le XV de France... Yoann Huget se confie©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le vendredi 14 juin 2019 à 10h26

Ce samedi, Toulouse et Clermont s'affronteront pour le titre de Champion de France. L'occasion pour les Toulousains de décrocher leur vingtième bouclier de Brennus. Paradoxalement, il s'agira de la première finale de Top 14 pour Yoann Huget, formé chez les Rouge et Noir. Dans les colonnes de La Dépêche du Midi, l'ailier s'est prononcé sur cet évènement, sur la saison du Stade Toulousain mais également sur le XV de France. Extraits.

Nous y sommes. Après une longue et harassante saison, le Top 14 livrera son verdict samedi. Le Stade de France accueillera Toulouse et Clermont dans un duel homérique entre les deux meilleures équipes du championnat. Une finale qui sera la première pour bon nombre de jeunes joueurs, mais également pour l'expérimenté Yoann Huget : « Si l'attente a été longue ? Non, il faut savourer. C'est tellement dur. Il y a tellement de joueurs qui n'ont pas la chance de vivre cet événement alors qu'ils sacrifient quasiment tout toute l'année. Il faut juste prendre du plaisir et se donner les moyens », avertit Huget ce vendredi dans La Dépêche du Midi. Se donner les moyens face à une redoutable équipe de Clermont, sûre de ses forces. « Ils se sont appuyés sur ce qu'ils font de mieux, une grosse conquête, une grosse défense, et un système de jeu où ils sont capables de marquer sur les trois premiers temps. Rien de surprenant mais ils ont encore démontré qu'ils étaient prêts. »

La défaite contre Castres, un électrochoc



Mais avant de survoler le Top 14 et d'enchaîner quatorze rencontres sans défaite, un record, Toulouse a connu des moments difficiles en début de saison. À l'image de la rencontre face au Castres Olympiques, perdue à Ernest-Wallon (22-26) alors que les hommes d'Ugo Mola avaient le match en main. Une contre-performance qui a soudé le groupe : « Nous nous sommes tous mobilisés en nous disant que cela ne pouvait plus durer. Nous voulions vraiment franchir un cap et nous sentions que le problème n'était pas physique comme tout le monde le prétendait. C'était vraiment un problème mental, il fallait se faire un peu plus violence et tout le monde a remis les bouchées doubles (...) Après ce match, le groupe a eu mal, a été touché dans sa fierté. Cela lui a rappelé des mauvais souvenirs du barrage (défaite 11-23, toujours contre le CO) et à partir de ce moment-là, nous avons décidé de ne plus rien donner. »

Huget : « La liste pour le Mondial ? Je n'y pense pas du tout »



Si Huget aspire à brandir pour la première fois de sa carrière le Brennus, nul doute que l'ancien Agenais souhaite également participer à la Coupe du Monde, qui se déroulera au Japon dans trois mois. Écarté de l'édition 2011 à cause de trois infractions aux procédures de la lutte antidopage et forcé de quitter le groupe lors du Mondial 2015 suite à une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, la Coupe du Monde 2019 figure comme la dernière chance pour le natif de Pamiers de participer à cette compétition. Alors que la première liste de Jacques Brunel sera dévoilée le 18 juin, l'international français (58 sélections) ne semble pas obnubilé par cette échéance : « Je n'y pense pas du tout. Ce ne serait pas respecter mes coéquipiers, le club et tous les gens qui gravitent autour. Je ne pense pas qu'ils (les entraîneurs du XV de France) attendent une finale pour faire une sélection (...) Aujourd'hui, ce n'est pas la sélection du Mondial qui prédomine dans ma tête. J'y penserai une fois que la liste sera sortie. Il y a beaucoup de prétendants, si j'ai la chance d'y être, je prendrai pleinement cette convocation. » Réponse dans moins d'une semaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.