Toulouse : Deux Toulousains mis en cause suite à une rixe

Toulouse : Deux Toulousains mis en cause suite à une rixe©Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 16 avril 2018 à 23h45

Suite à un témoignage à charge, la direction du Stade Toulousain a ordonné une enquête contre Cheslin Kolbe et Daniel Mienie, accusés d'avoir pris part à une violente échauffourée dans une boite de nuit.

Interrogé en conférence de presse sur la rumeur qui voulait que deux joueurs du Stade Toulousain aient été impliqué dans des incidents à la sortie d’une boite de nuit, Ugo Mola avait assuré que cela relevait de fausses informations. Mais, à en croire un témoin interrogé par le site actu.fr, Cheslin Kolbe et Daniel Mienie ont bien pris part à une échauffourée à la sortie du Purple. « J’ai vu les trois personnes en train de fracasser mon fiston dehors. Ils étaient trois à lui mettre des marrons, trois contre un dans la ruelle. Il y avait les deux joueurs du Stade, assure Thierry Barraque, chef d’entreprise et partenaire du club toulousain. Mon sang n’a fait qu’un tour. En tant que papa, je suis intervenu assez violemment sur l’un d’entre eux. »

Enquête interne et sanctions à venir contre les joueurs ?

Suite à cette rixe, Thierry Barraque n’est pas sorti indemne. « J’ai eu deux côtes cassées, mais aussi le poumon et la plèvre entamés, ajoute ce dernier. On m’a placé un drain pour pouvoir me recoller la plèvre au poumon. J’ai été hospitalisé de jeudi à samedi. » Face à ces révélations qui mettent lourdement en cause deux joueurs du Stade Toulousain, et battent en brèche le discours tenu par Ugo Mola, le président Didier Lacroix a ordonné en urgence une enquête interne sur toute cette affaire. De plus, la direction du club rouge et noir a prévu de se réunir ce lundi pour étudier d’éventuelles sanctions à l’encontre de Cheslin Kolbe et Daniel Mienie, qu’elles soient financières et/ou sportives. Une affaire qui vient ternir la saison réussie du club toulousain, actuel dauphin de Montpellier suite à sa victoire face au Racing 92 ce dimanche.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU