Toulouse : A.Bonneval ne rejouera pas avant 2021 !

Toulouse : A.Bonneval ne rejouera pas avant 2021 !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 03 juillet 2020 à 12h45

Arthur Bonneval a annoncé vendredi sur les réseaux sociaux qu'il souffrait d'une rupture du tendon d'Achille droit et ne rejouerait plus de l'année.



« Rupture du tendon d'Achille. A dans six mois » Arthur Bonneval (25 ans) pouvait difficilement faire plus court. Malheureusement, ce n'est pas pour une bonne nouvelle, ni pour lui ni pour le Stade Toulousain. C'est même la tuile pour l'ailier des Rouge et Noir comme pour son club, puisque l'international français ne rejouera plus en 2020. Victime d'une rupture du tendon d'Achille droit dont il a été opéré dans la foulée, Bonneval, déjà gravement blessé en 2017 (rupture du ligament croisé antérieur du genou droit à l'époque) sera éloigné des terrains pendant six mois et ne retrouvera la compétition qu'en 2021. Avant même la reprise du Top 14, voilà donc le joueur qui n'a connu que Toulouse dans sa carrière jusqu'à maintenant (il a fait ses classes dans la Ville Rose avant d'y signer pro) d'ores et déjà sur le flanc jusqu'à au moins décembre de l'année prochaine.

Pas de quart de finale contre l'Ulster pour Bonneval



Au-delà du début de saison, l'international français U20 et à 7 (il a participé à trois manches du World Rugby 7 lors de ses jeunes années) sera également privé du quart de finale de Champions Cup entre Toulouse et l'Ulster, match qui devait avoir lieu en avril dernier, avait été annulé en raison de la pandémie de Covid-19 et a finalement été reporté au 18 septembre prochain, au même titre que les trois autres quarts de finale de l'épreuve, reportés eux aussi, Clermont - Racing 92, Leinster - Saracens et Exeter - Northampton. Arthur Bonneval, demi-frère de l'international du RC Toulon Hugo Bonneval, manquera également les demi-finales, prévues le 25 septembre désormais, dans le cas où son équipe parvenait à franchir l'obstacle constitué par la province irlandaise. L'éventuelle finale pour Toulouse, quatre fois vainqueur de la Coupe d'Europe, aurait ensuite lieu le 17 octobre, mais toujours sans Bonneval, apparu à huit reprises jusqu'à maintenant dans cette compétition, lui qui a disputé huit rencontres cette saison en Top 14 (6 titularisations, 2 essais) avant que l'exercice ne soit interrompu définitivement alors que Bordeaux-Bègles caracolait en tête. Toulouse et Bonneval, de leur côté, occupaient la septième place uniquement, 21 points derrière le leader girondin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.