Top 14 - Toulouse : Page-Relo poursuit l'aventure

Top 14 - Toulouse : Page-Relo poursuit l'aventure©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 24 mai 2022 à 10h45

Le Stade Toulousain a annoncé la prolongation de son demi de mêlée de 23 ans Martin Page-Relo jusqu'en juin 2023.


Une prolongation de plus au Stade Toulousain ! Le club champion de France et d'Europe en titre multiplie les annonces de prolongation ou de recrutement ces dernières semaines, dans le cadre de son projet « Trajectoire 2027 », avec trois axes de développement. Après l'axe 1 « consolider ses cadres », qui a vu Antoine Dupont, Peato Mauvaka ou Thomas Ramos prolonger, l'axe 2 « renforcer son effectif », qui a vu Arthur Retière, Melvyn Jaminet ou encore Ange Capuozzo rejoindre les Rouge et Noir pour les prochaines saisons, c'est l'axe 3 « grandir avec sa formation » qui a été mis en lumière ce lundi, avec la prolongation du contrat de Martin Page-Relo jusqu'en juin 2023, soit un an de plus. Agé de 23 ans, le demi de mêlée gersois est passé professionnel en 2020 à Toulouse, où il a été formé, et a été prêté la saison passée à Carcassonne en Pro D2. Il a disputé 19 matchs (1 essai marqué) avec l'USC, qui a terminé huitième, puis est revenu cette saison avec les Rouge et Noir. Pour ses débuts dans l'élite, il a joué 8 matchs de Top 14 (3 comme titulaire) et a marqué un essai, et il a également disputé trois rencontres de Champions Cup (une comme titulaire).

Page-Relo dans l'ombre de Dupont

Martin Page-Relo devra encore faire face à une forte concurrence la saison prochaine, avec Antoine Dupont bien sûr, mais aussi Baptiste Germain et Alexi Balès qui sont les doublures du meilleur joueur du monde 2021 au poste de n°9. Mais cela ne semble pas lui faire peur. "Quand je m'entraîne avec Antoine Dupont, je regarde sa façon de jouer. Sans le prendre sans cesse en exemple, j'essaie de reproduire ce qu'il fait de mieux, le tout adapté à ma recette", confiait le joueur à Midi Olympique début mars. "Ce gamin est pétri de qualités. Il est bourré d'appuis et de vitesse, reconnaissait de son côté Christian Labit, le manager de Carcassonne. Avec les pelouses de plus en plus synthétiques, c'est un atout. Son passage chez nous lui a tout simplement permis de jouer, d'apprendre, de progresser et de prendre de la confiance. Il s'est endurci dans un championnat de Pro D2 dur au point de devenir un très bon numéro neuf comme on peut l'observer maintenant en Top 14." Et qui est récompensé par un nouveau contrat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.