Top 14 : Les Toulousains satisfaits mais conscients qu'ils devront mieux jouer en finale

A lire aussi

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le vendredi 21 juin 2024 à 23h22

Qualifiés pour la finale du Top 14, les Toulousains étaient conscients d'avoir été bien aidés par les deux cartons rouges rochelais et qu'il faudra hausser le niveau vendredi prochain contre le Stade Français ou Bordeaux-Bègles.

Vainqueur 39-23 de La Rochelle après avoir été mené 15-20 à la mi-temps, Toulouse disputera une nouvelle finale de Top 14 vendredi prochain. Mais après le match, les Toulousains ont tous eu le même discours : les cartons rouges écopés par Uini Atonio et Reda Wardi aux 43eme et 61eme minutes leur ont grandement facilité la tâche. Pénalisés eux-mêmes à quinze reprises durant la rencontre, les hommes d'Ugo Mola savent ce qu'ils vont devoir travailler cette semaine avant d'affronter le Stade Français ou Bordeaux-Bègles en finale. « Il y aura du boulot dans la semaine pour faire mieux, a reconnu Ugo Mola au micro de Canal +. On a un peu déjoué alors qu'il y avait la place pour faire plus simple. La Rochelle se met un peu tout seul hors du jeu et on n'en profite pas tant que ça, même si le contre de Chocobares tue un peu le match. Il y a eu des intentions. On avait envie de les faire voyager. Ils disputaient quand même leur quatrième, cinquième match de suite avec les mêmes joueurs. »

Dupont : "On a fait des fautes grossières"

Même son de cloche du côté d'Antoine Dupont : « Aujourd'hui on se sort d'un match compliqué, pas simple à gérer stratégiquement. On a eu du mal à tenir le ballon. On a été énormément pénalisés. Il va falloir travailler la discipline cette semaine. On a fait des fautes grossières. La supériorité numérique a simplifié les choses, mais on devra rivaliser bien plus que ça sur le jeu d'avants. » Thomas Ramos avouait quant à lui que "peut-être que si ce soir il n'y a pas les deux cartons rouges, on perd le match. Ce sont des matchs qui se jouent à rien. Il va falloir bien regarder le match demain, être un peu moins détendus que cette semaine." Les Parisiens et les Bordelais sont prévenus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.