Toulon : Mis à l'amende, Boudjellal refuse de payer

Toulon : Mis à l'amende, Boudjellal refuse de payer©Media365

Sylvian Baudry, publié le mardi 17 juillet 2018 à 17h02

Mourad Boudjellal a été condamné ce mardi à verser 75 000 euros d'amende par l'EPCR, pour ses propos envers les dirigeants de l'instance du rugby européen. Il refuse de la payer, selon L'Equipe.

Mourad Boudjellal est aussi réputé pour sa réussite sportive en tant que dirigeant que pour son franc-parler. Il y a six mois, suite à la rencontre entre Toulon et Trévise, le président du RCT s'était exprimé à propos de la sanction que risquait Mathieu Bastareaud. Ce dernier avait insulté l'Italien Sébastien Négri, ce qui avait « inquiété » l'homme d'affaires français. « Ce que je crains, c'est le côté mormon de l'EPCR avec les Gallois et les Irlandais. Ce sont des gens qui vendent de la morale alors qu'ils n'en ont pas, s'était emporté Mourad Boudjellal. Les mêmes qui ont des ministres qui se font fouetter dans le privé mais qui passent pour des mecs « clean » en public. »

L'European professional club rugby (EPCR) a décidé d'infliger une amende de 75 000 euros au dirigeant toulonnais (plus 25 000 avec sursis), pour ses propos « démontrant un comportement homophobe et faisaient preuve de discrimination, insultaient différents groupes et jetaient le discrédit sur le rugby par des attaques, des critiques et des paroles dénigrantes envers l'EPCR », a estimé la commission de discipline. Il ne s'était pas présenté à la convocation disciplinaire de l'instance européenne le 4 juillet.

Boudjellal : « Le spectacle va commencer »


L'Equipe rapporte que le président des Rouge et Noir refuse de payer l'amende. « L'EPCR a inventé un nouveau mode de procédure, à savoir être partie civile et juge. Après que les règlements de l'EPCR ont parlé, de mon côté, je vais faire parler le droit. Je ne ferai pas appel de cette sanction. Je ne la paierai pas non plus. Il s'agit d'un abus de droit et d'une méconnaissance du droit français. Je suis surpris. Le spectacle va commencer », a-t-il affirmé.

En colère, Mourad Boudjellal, qui sera prochainement décoré de la Légion d'Honneur, était scandalisé des accusations portées sur lui : « Ils m'accusent de propos homophobes ! Je vais porter plainte pour diffamation ! Je n'ai jamais tenu de propos homophobes. C'est grave ce qu'ils écrivent ! C'est pire que l'amende de me traiter d'homophobe. C'est traumatisant. » Le RC Toulon est par ricochet concerné par l'affaire. En cas de nouvelle infraction dans les trois années à venir, 5 points seront retirés au club varois. Mais visiblement, Mourad Boudjellal ne compte pas en rester là. La justice va devoir trancher.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU