Toulon : Mathieu Bastareaud fait le point sur son avenir

Toulon : Mathieu Bastareaud fait le point sur son avenir©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le mardi 30 avril 2019 à 10h30

Après la rencontre de Toulon face à Bordeaux-Bègles dimanche, Mathieu Bastareaud (31 ans) a confirmé son départ pour les Etats-Unis et le Rugby United New York, dirigé par le Français Pierre Arnald. Dans un long entretien paru dans le journal l'Equipe, le trois-quarts centre a expliqué son choix de rallier l'Amérique du Nord, son futur à Toulon mais également l'équipe de France.

Personnage emblématique du rugby hexagonal depuis le début de sa carrière, Mathieu Bastareaud (31 ans) deviendra le premier Français à rejoindre la Ligue américaine de rugby, lui qui a décidé de s'engager en faveur du Rugby United New York. Un choix qui peut paraître étonnant, d'autant plus que les Sharks étaient également sur le coup pour attirer l'international tricolore (54 sélections). « Ma première idée, c'était l'Afrique du Sud, chez les Sharks de Durban. On a parlé pendant longtemps, mais il n'y avait rien de concret. Or, avec ma nouvelle situation familiale, il me fallait quelque chose de sûr; (...) Sachant que je vais avoir un enfant en juin et que, parfois, en Super Rugby, tu pars trois-quatre semaines pour jouer en Australie ou en Nouvelle-Zélande, honnêtement, je ne suis pas sûr que j'étais prêt », a-t-il déclaré dans un entretien accordé à L'Equipe ce mardi.

Bastareaud : « Ce transfert ? Ce n'est pas du tout un prêt »



Avant l'annonce officiel de son départ au micro de Canal+ à l'issue de la rencontre opposant Toulon et Bordeaux-Bègles, Bastareaud s'est vu couper l'herbe sous le pied par son président Mourad Boudjellal, annonçant que le trois-quarts centre retournerait à Toulon et qu'il s'agissait seulement d'une « pige ». Une information démentie par le triple champion d'Europe (2013, 2014, 2015) en personne : « Ce n'est pas du tout un prêt. Je suis sous contrat avec le RCT jusqu'en novembre, puis payé par le club de New York jusqu'en juin. Pour le reste, il y a des discussions, le RCT va continuer à vivre et évoluer. Est-ce que je serai encore l'homme de la situation ? Est-ce qu'on voudra encore de moi ? Ce n'est pas sûr. C'est une expérience pour mieux revenir. C'est juste un "au revoir et à bientôt". Enfin, j'espère mais rien n'est figé. » Des déclarations surprenantes et aux antipodes du discours prononcé par son président devant les médias.

Bastareaud : « Je resterai à disposition des Bleus »


Enfin, l'ancien joueur du Stade Français s'est prononcé sur le XV de France. Leader aussi bien sur le terrain que dans le vestiaire, Bastareaud a également été promu vice-capitaine des Bleus par Jacques Brunel, preuve de son implication perpétuelle au sein d'un navire qui tangue fortement depuis de longs mois. Toutefois, « Basta » souhaite prendre du recul après la Coupe du Monde au Japon (20 septembre - 2 novembre) : « Si j'arrêterais après le Mondial ? Je me suis posé la question... Pendant les six mois après la Coupe du monde, j'ai envie de penser à moi, de profiter. Ensuite, si je reviens et que j'ai le niveau, je postulerai. Je resterai à disposition des Bleus, il n'y a pas de problème à ce niveau-là. » Reste à savoir désormais si Fabien Galthié, ancien entraîneur de Toulon et futur coach du XV de France, comptera sur Bastareaud à l'avenir, alors que futur système de jeu des Bleus sera probablement basé sur la vitesse et sur la répétition des efforts à haute intensité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.