Toulon : Boudjellal répond à Chabal et en remet une couche sur Savea

Toulon : Boudjellal répond à Chabal et en remet une couche sur Savea©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 19 février 2019 à 13h08

Décidément en très grande forme, Mourad Boudjellal en remet une couche ce mardi dans Le Parisien au sujet de son joueur vedette Julian Savea, dont il ne digère pas le comportement deux jours après la nouvelle défaite du RCT, à Agen. Au passage, le président de Toulon se permet également de répondre à Sébastien Chabal après que ce dernier a remis en cause sur Canal Plus sa manière de présider.

Qui cherche Mourad Boudjellal s'expose à la foudre. Et même lorsqu'il est déjà en train de se faire les dents sur un os, le président du RCT trouve le moyen de le lâcher pour s'attaquer à un autre. En plein coeur de la tempête Savea, l'emblématique homme fort du club varois a ainsi pris quelques secondes pour répondre dans Var Matin à Sébastien Chabal, qui s'était permis de remettre en cause le mode de fonctionnement de Boudjellal, dimanche sur le plateau du Canal Rugby Club après la nouvelle défaite des Rouge et Noir, à Agen. "J'ai apprécié sa sortie. Ses reproches. Je sais désormais, grâce au précurseur du rugby violent qui a fait sa carrière et son beurre dessus - et qui le dénonce aujourd'hui - que tout est de ma faute. Je constate du coup qu'entre le cerveau, la barbe et les cheveux, il a fait son choix", répond le businessman au consultant, estimant que les maux de Toulon sont dus à une seule et unique raison. "Le principal problème de ce club, c'est justement son président Mourad Boudjellal, qui est un homme de média et qui aime faire du buzz, avait déploré le barbu. Il aime lancer des piques comme ça. Tout le problème de ce club est dû à tout ce qu'a fait Mourad Boudjellal par le passé. Il a viré des entraîneurs à tire-larigot, des joueurs... Il n'y a aucune stabilité! Cette année, il a voulu de la stabilité mais il ne laisse même pas se terminer la saison sans faire des déclarations comme aujourd'hui."

Boudjellal : "On ne vient pas à Toulon en touriste !"

Le cas Chabal balayé du revers de la main, "Mourad de Toulon" a pu tranquillement se replonger dans le "dossier" Savea, en rajoutant même une nouvelle, ce mardi dans Le Parisien, où Boudjellal assure qu'il ne regrette rien de ses déclarations. "Au contraire. Je trouve son comportement inadmissible. Je me suis repassé le quart de finale de la Coupe du Monde 2015 France-Nouvelle-Zélande et je me demande toujours si c'est le même joueur et le même homme (...)" L'employeur du All Black a d'autant plus de mal à avaler la pilule, que Savea est le joueur le mieux payé du club. "Ce que je n'admets pas, c'est que nous le payons très cher. Je ne peux pas trouver normal qu'un joueur payé plus d'un million par an parte en vacances aux Fidji pendant un mois en décembre alors que son club est dans la merde. Il devait juste assister au mariage de son frère, pas prendre des congés de longue durée." De là pour le Noé-Zélandais à regretter rapidement d'avoir répondu à son président sur les réseaux sociaux, il n'y a qu'un pas... "Il a tweeté qu'il allait s'entraîner dur, il ne va pas être déçu, poursuit Boudjellal. Il lui reste un peu plus d'un an de contrat, ça va être très long pour lui (...) On ne vient pas à Toulon en touriste ! Il y en a suffisamment dans la région. Et quand on est payé très cher la moindre des choses, c'est de se donner." Le prochain qui s'en prendra à Mourad Boudjellal ne pourra pas dire qu'il ne savait pas où il mettait les pieds.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.