Top 14 (Barrages) : Boudjellal : " Monsieur Ruiz n'a pas été bon "

Top 14 (Barrages) : Boudjellal : " Monsieur Ruiz n'a pas été bon "©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le samedi 20 mai 2017 à 12h44

Malgré la qualification de Toulon pour les demi-finales du Top 14, grâce à sa victoire face à Castres vendredi soir, Mourad Boudjellal a mis du temps à retrouver le sourire en conférence de presse. Et pour cause, l'arbitre de la rencontre n'a pas été au niveau selon le président toulonnais.

L'objectif de la saison est-il atteint ?

« L'objectif de la saison est atteint parcequ'il y a sept ou huit ans il y a eu des demi-finales au Vélodrome, et moi je les ai regardées à la télé comme toute l'équipe. Cette année on les verra pas à la télé, même si j'avais acheté en prévision un écran encore plus grands mais bon, il n'y en aura pas besoin...Donc j'irai me le faire rembourser demain.»

Qu'avez-vous pensé de l'arbitrage de ce match ?

« On peut dire ce que l'on veut, moi je vais en parler, je vais écrire à Bernard (Laporte), mais on ne peut pas être arbitrés comme on a été arbitrés ce soir, ce n'est pas possible. On est en Top 14. Monsieur Ruiz n'est pas quelqu'un de malhonnête, c'est même un mec que j'apprécie, mais il est passé complètement à côté de son match. On ne passe pas autant à côté de son match en quart de finale de Top 14, on est peut-être l'un des plus grands championnats du monde, c'est juste interdit ce qu'il a fait. On est passés quand même, mais il y a des fautes, même moi je les ai vues...Alors si moi je vois une faute, tout le monde peut les voir, je peux vous le garantir, parce que moi je suis nul. Il y a un plaquage en l'air sur Halfpenny, il en a rien à cirer. Derrière on se prend une pénalité, il y a une faute à un mètre de leur ligne, il met pas de carton jaune, il y a des en-avants de je ne sais pas combien, ils ne les voient pas...Il faut que cela s'arrête tout ça. Il y a un en-avant, Stevie Wonder il le voit. Le juge de touche est dans l'axe et il ne le voit pas. Et il n'a pas de strabisme. Donc il faut absolument donner des moyens supplémentaires aux arbitres, il faut renforcer l'arbitrage, parce que ça se finira mal.»

Votre équipe a su réagir ce soir...

« C'est vrai qu'on a eu du caractère. D'habitude quand on est menés au score cette saison, on a plutôt tendance à baisser la tête et là c'est la première fois qu'on revient comme ça, je pense même qu'une telle injustice a réveillé l'équipe. Et après bravo à Castres parcequ'ils ont fait le match qu'on attendait, un match d'hommes, un gros match. Cela faisait longtemps qu'on avait pas vu un match de ce niveau à Mayol, c'était un vrai match de phase finale. Donc je me mets en mode râleur, parce que malgré la satisfaction de la victoire on n'aurait pas dû trembler comme ça. Ce soir j'ai perdu trois ou quatre années de vie et c'est à cause de l'arbitre. Donc je n'aimerais pas en perdre encore trois ou quatre années à Marseille...quoique si je pars à Paris c'est pas grave. Voilà, ce n'est pas un mauvais arbitre, mais Ruiz n'a pas été bon ce soir.»

Comment vivez-vous cette saison ?

« Émotionnellement c'est beaucoup plus fort que les autres saisons. Les mecs ils se disent « ils ont gagné trois Coupes d'Europe », les demi-finales, ça fait six fois de suite qu'on y va, mais ce soir c'était très fort parce que l'année a été très difficile. Déjà, être dans les six on n'y pensait plus. Jouer un quart on n'y pensait pas. Et être à Marseille c'était presque perdu pour nous, et dieu sait que Marseille c'est important, c'est à 60 bornes merde ! Quand tu as une demi-finale qui a lieu à 60 bornes de chez toi comme il y a sept ou huit ans, ne pas y être est humiliant. Il n'y a rien de plus humiliant. Après on va jouer La Rochelle, et ça aussi c'est la connerie du championnat, parcequ'ils ont fait une saison magnifique et ils vont jouer une demi-finale à l'extérieur. C'était bien la peine de caracoler en tête et faire la saison qu'ils ont fait...»

L'objectif maintenant, c'est la finale ?

« Moi maintenant, je m'en fous. On est à Marseille, c'est le principal. Alors si on peut être à Paris c'est bien parce que j'ai un rendez-vous là-bas. Et j'aime bien honorer mes rendez-vous (rires). Mais si on n'y est pas, sincèrement, on n'aura pas loupé Marseille et c'est déjà une énorme satisfaction. Je sais pas si vous avez suivi l'actualité, mais on a quand même pris des coups depuis quelques temps, et le fait d'être à Marseille est la meilleure nouvelle depuis notre défaite à quinze contre quatorze à Barcelone. Et Barcelone, c'était il y a longtemps. Je pense même que les Toulonnais ont retrouvé leur équipe. Le public râlait un peu depuis quelques temps et là ils ont vu qu'on avait reconstitué une équipe et qu'on est redevenus costauds. Je pense que ce soir c'était plutôt un match pour hommes.»

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
39 commentaires - Top 14 (Barrages) : Boudjellal : " Monsieur Ruiz n'a pas été bon "
  • C est exant la faute sur l arriere toulonais était grossiere pris en l'air pourtant l arbitre était bien placé et l arbitre de touche aussi moi j'ai arbitré il y a des jours ou l on est moins en forme et on voit moins les fautes là s est les arbitres de touche qui doivent lever le drapeau

  • je pense que CASTRES n a nullement été avantagé mais ce monsieur se plain tout le temps ce n est pas sa faute c est la faute des autres

  • Comme il est toujours avantagé à Mayol, il ne comprend plus !!!

  • Vraiment ce Boudjellal n'a aucune classe ! Son équipe sort vainqueur d'un match et sa première réaction c'est de s'en prendre à l'arbitre. Pour lui, les bons arbitres sont ceux qui permettent à son équipe de battre les autres équipes par plus de 40 points. Ce type est vraiment l'antithèse des valeurs du rugby et plus largement du sport. Un vrai "pignouf" !

  • Si Ruiz était un bon arbitre ça se saurait...