Bastareaud devant la commission de discipline à Londres ce mercredi

Bastareaud devant la commission de discipline à Londres ce mercredi©Media365
A lire aussi

Matthieu Angosto, publié le lundi 15 janvier 2018 à 19h04

Convoqué par l'EPCR suite à son dérapage verbal contre Trévise en Champions Cup, Mathieu Bastareaud se rendra dans la capitale anglaise ce mercredi. Le centre toulonnais pourrait être lourdement sanctionné.

Entre six semaines et un an. Selon le règlement de l'EPCR, l'organisme responsable des deux principales compétitions de rugby européennes, c'est ce que risque Mathieu Bastareaud. Le joueur de 29 ans s'est rendu coupable d'insulte homophobe contre Sebastian Negri, dans les dernières minutes du match entre le RC Toulon et Trévise (victoire du RCT 36-0).

Après s'être excusé sur son compte Twitter, le centre toulonnais devra à nouveau répondre de ses actes devant la commission de discipline de l'EPCR, ce mercredi. Accompagné de l'avocat du RCT, soutenu par son président Mourad Boudjellal, Bastareaud espère bénéficier de la clémence de l'instance européenne. Et pour cause, c'est également mercredi que le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, Jacques Brunel, annoncera sa première liste de 31 joueurs en vue du début du Tournoi des Six Nations, face à l'Irlande. Une suspension priverait l'ancien joueur du Stade Français de disputer son sixième Tournoi.Si la moyenne des sanctions relatives au langage homophobe se situe entre douze et dix-huit semaines environ, il est également possible de voir le joueur français s'en tirer avec une simple amende. En 2015, le sud-africain Jacques-Louis Potgieter, alors membre des Waratahs, une équipe australienne, avait du verser 20 000 dollars australiens à la suite d'une insulte similaire, proférée contre un joueur de l'équipe des Brumbies. S'il n'avait pas été suspendu, la décision n'avait pas non plus été rendue par l'EPCR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.