Top 14 - Stade Français : Wild se sépare de Mohr et Dupuy

Top 14 - Stade Français : Wild se sépare de Mohr et Dupuy©Media365

Lucas Bertolotto, publié le vendredi 11 janvier 2019 à 12h58

Le directeur du développement sportif Robert Mohr et l'entraîneur des skills Julien Dupuy ont été remerciés ce vendredi par le dirigeant du Stade Français Hans-Peter Wild.

Si le Stade Français devenait un peu plus sud-africain ? Avec le manager Heyneke Meyer, de nombreux joueurs et certains membres du staff, le club parisien prend des allures de Springboks. Mais pour le propriétaire Hans-Peter Wild, la formation de la Capitale n'avait, semble-t-il, pas suffisamment de Sud-Africains en sa possession. C'est désormais officiel, le directeur du développement sportif Robert Mohr et l'entraîneur des skills Julien Dupuy ont été remerciés à la veille de la réception de Pau en Challenge Cup. Si sur le plan comptable, tout va pour le mieux avec une quatrième place en Top 14, au niveau de l'ambiance, ce ne serait pas le top. Plusieurs joueurs se seraient plaints de leur temps de jeu limité comme Jules Plisson, Alexandre Flanquart ou encore Djibril Camara. Des doléances qui s'ajoutent à la mauvaise communication entre le manager et ses adjoints.

Un fidèle de Wild en renfort ?

Face aux nombreux problèmes internes, le milliardaire d'origine allemande a donc tranché ce vendredi en se séparant de ses deux membres du staff et en prenant le parti de son manager Heyneke Meyer. Le patron défend son coach sud-africain et pourrait même lui offrir un nouveau soutien dans les semaines à venir. Selon Sport24, le Springbok Kobus Potgieter, directeur du rugby allemand puis sélectionneur de l'équipe nationale, devrait rejoindre le club de la Capitale et occuper un rôle qui reste à définir. Potgieter, qui connaît bien le patron du Stade Français puisque c'est lui qui l'a recruté outre-Rhin en 2008, pourrait emmener avec lui le jeune espoir allemand Emil Rupf (18 ans), capable d'évoluer en deuxième ou troisième ligne. Des changements qui pourraient diviser un peu plus le vestiaire parisien et pousser à partir certains anciens en manque de temps de jeu.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.