Top 14 - Stade Français : Saison terminée pour Latu, suspendu onze semaines

Top 14 - Stade Français : Saison terminée pour Latu, suspendu onze semaines©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 12 avril 2022 à 19h33

Expulsé samedi dernier contre le Racing 92 en Champions Cup pour un coup d'épaule très dangereux sur Baptiste Chouzenoux, Tolu Latu ne rejouera pas cette saison. Le talonneur du Stade français, dont le président a déploré mardi les problèmes d'alcoolisme et le manque de professionnalisme, a écopé d'onze semaines de suspension.


Sale journée pour Tolu Latu. Pas épargné dans ses propos par son président Hans-Peter Wild un peu plus tôt, le talonneur du Stade français a de surcroît appris par la suite qu'il ne rejouerait pas cette saison. Comme il fallait s'y attendre, la commission de discipline de l'EPCR n'a fait aucun cadeau au joueur australien expulsé samedi dernier face au Racing 92 en huitièmes de finale aller de la Champions Cup pour un violent coup de coude sur le troisième ligne adverse Baptiste Chouzenoux. Un geste très dangereux ("contact dangereux avec le deuxième ligne du Racing 92, Baptiste Chouzenoux, pendant que celui-ci était en l'air") qui a valu à Latu onze semaines de suspension. Le Wallaby de 19 ans aux 19 sélections sous le maillot de l'Australie avait même été suspendu douze semaines dans un premier temps par l'instance européenne. Dans la mesure où le talonneur s'était excusé, sa peine avait toutefois été réduite à dix semaines avant d'être finalement figée à onze semaines, Latu étant coutumier du fait.

Latu peut faire appel

La commission a estimé que l'Australien avait commis un "acte intentionnel de jeu déloyal" doublée de "l'infraction qui correspond au degré supérieur du barème des sanctions de World Rugby". Rappelant que le joueur pouvait toujours faire appel de la décision et qu'il connaîtra la date à laquelle il pourra reprendre la compétition dès lors que le calendrier de son club sera connu, l'EPCR a par ailleurs expliqué que si elle avait décidé d'ajouter une semaine de plus de suspension à Latu malgré ses excuses, l'intéressé le devait à son "mauvais casier disciplinaire". Depuis le début de la saison, l'ancien joueur des Waratahs présente en effet un bilan de deux cartons rouges et six jaunes. Sans parler des soucis qu'il rencontre avec l'alcool. Ces fameux soucis mis en avant plus tôt dans la journée par le président de son club. Il y a un an, pour conduite en état d'ivresse, Latu avait ainsi placé en garde à vue. "Latu est comme un éléphant dans votre salon. Pour résoudre le problème, il faut sortir l'éléphant et non sortir les objets qui cassent", a regretté Wild mardi. L'Australien aura tout le temps de se pencher sur son comportement et son hygiène de vie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.