Top 14 - Stade Français : Pour Bonfils, Clermont reste une référence en Europe

Top 14 - Stade Français : Pour Bonfils, Clermont reste une référence en Europe©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le jeudi 05 avril 2018 à 15h34

Rémi Bonfils s'est exprimé sur le prochain adversaire du Stade Français en Top 14 et sur l'importance du maintien pour le club de la Capitale.

Rémi Bonfils, comment ne pas se faire rattraper par l'enjeu actuellement, le maintien ? En se préparant correctement et en se concentrant sur nous-même. On a fait une bonne semaine de travail, on s’est fixé des objectifs, donc à nous de les respecter. On a la survie dans un coin de la tête car c'est aussi ce qui nous pousse à donner le meilleur de nous-même. Mais on a tous un devoir envers ce club, c'est de faire le maximum pour le maintenir. Il nous reste des matchs à jouer pour que ce soit le cas et cela commence dès ce week-end avec la réception de Clermont.

Clermont ne joue plus rien en championnat, à quoi vous attendez-vous ? Ça reste Clermont ! Ça reste une référence en Europe ! Donc, nous, on se prépare très sérieusement et on n’essaie pas de savoir s’ils ont des choses à jouer ou pas. On se prépare pour affronter Clermont qui est une grosse équipe. Il faut essayer de prendre les points ce week-end pour remplir l’objectif qui est le maintien en Top 14 et surtout il faut rester concentré là-dessus.

Au niveau du contenu l’équipe va mieux, mais elle reste néanmoins sur deux défaites, y-a-t-il eu une prise de conscience ? Il y a peut-être eu l’urgence du classement qui fait que dans le contenu on a peut-être un peu progressé. Si ça va mieux en attaque il y a quand même des carences en défense. Il va falloir être appliqués ce week-end car on va recevoir une équipe de Clermont sans complexe donc à nous d’être appliqués en défense et d’être sérieux là-dessus. C’est ce qui nous a fait défaut ces derniers temps.

Bonfils : « Une mission collective »

Comment est l’ambiance au sein du groupe ? On essaie de garder une certaine joie de vivre mais on sait aussi que la situation est urgente et qu’on a un job hyper important à assumer dès qu’on est sur le terrain. Le but est de maintenir le Stade Français en Top 14 donc on essaie de garder de la bonne humeur et un maximum de sérieux. La situation est compliquée mais pour jouer notre rugby, celui qui nous fait gagner, il faut garder ce qui nous a fait réussir dans le passé. La situation est ce qu’elle est mais elle implique le maximum de sérieux sur le terrain.

Est-ce que les cadres s’expriment au sein de l’effectif par rapport à l’importance de ce maintien ? Je pense que c’est la mission de tous les joueurs qui ont un contrat cette année avec le Stade Français. Je pense que les joueurs qui sont la depuis longtemps ont un peu plus de place dans le groupe mais ça implique aussi les joueurs qui sont la depuis peu de temps. Ce club n’appartient à personne sauf à ceux qui jouent cette année et qui joueront les suivantes. Donc c’est une mission collective sur tous les joueurs impliqués et l’ensemble du club.

Le Stade Français s’est souvent sorti de saisons compliquées par le passé... Chaque saison est différente, on l’a bien vu, que ce soit en 2015, 2016 ou 2017. Ce groupe a su rebondir dans les situations compliquées mais là on a une situation différente avec un autre environnement et d’autres joueurs. Il s’est passé ce qu’il s’est passé avant, mais cette année c’est complètement différent. On se concentre sur nous, sur les matchs qui arrivent et cette réception de Clermont ce week-end qui est très importante.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU