Top 14 - Stade Français : Parisse a honte après cette lourde défaite

Top 14 - Stade Français : Parisse a honte après cette lourde défaite©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 28 janvier 2018 à 16h23

Après le lourd revers du Stade Français face à Pau ce dimanche (5-40) le capitaine Sergio Parisse n'a pas caché sa déception.

C'est la plus lourde défaite de l'histoire du Stade Français à Jean-Bouin. Un revers 40-5 face à la Section Paloise, qui n'a pas plu au capitaine Sergio Parisse : « C'est compliqué quand on prend 40 points à la maison et qu'on commence le match de cette façon. En première mi-temps on a été transparent, au niveau mental on n'y était absolument pas. En deuxième mi-temps on a essayé de tenir un peu plus le ballon mais c'était très approximatif donc on n'a pas réussi à marquer tout de suite. Ça nous aurait permis de prendre un peu de confiance et d'essayer de revenir au score. Mais Pau a très bien joué le coup, ils ont fait un très bon match, ils ont été réalistes. On peut trouver pleins d'excuses mais moi je peux dire par expérience que ce genre de match, on le perd dans la tête, ce n'est pas possible de sortir d'un match comme celui-ci. »Parisse : « On a honte »Le troisième ligne parisien a fait savoir que l'équipe avait manqué de mental sur cette rencontre : « On n'a pas bien démarré le match, c'est évident. Mentalement on n'a pas attaqué ce match comme il fallait et c'est notre responsabilité. Avec l'enjeu qu'il y avait dans ce match à domicile, avoir un mental si faible, c'est de notre faute, il ne faut pas trouver des excuses. Il faut profiter de la coupure pour vite passer à autre chose. Quand on prend 40 points à la maison on a honte. Déjà de perdre à domicile, c'est quelque chose de difficile à accepter, alors comme ça, c'est encore pire. Il faut garder la tête bien haute et continuer de travailler, c'est bidon de trouver des excuses. On a mérité les 40 points qu'on a pris et il faut dire bravo aux adversaires. C'est une déception de quitter Greg Cooper sur cette défaite, mais bon, c'est anecdotique car il y a des choses plus graves dans la vie et on lui souhaite bon courage pour la suite. »Mannix : « Un vrai champ de patates »Du côté de la Section Paloise, le manager Simon Mannix était, lui, content de la confiance affichée par ses hommes : « Le déclic est venu un peu avant aujourd'hui. Dans le sport, la confiance est quelque chose de vraiment fragile et le fait de ne pas enchaîner les bonnes performances n'améliorait pas cela. Les matchs précédents et surtout la performance de la semaine dernière en Challenge Cup, en montrant un joli rugby avec un bon état d'esprit, nous ont aidé à faire ce résultat aujourd'hui. Cette équipe travaille vraiment bien. On ne sait pas pourquoi on n'arrivait pas à reproduire en match ce qu'on faisait à l'entrainement, mais là, on a réussi. Peut-être que le terrain nous a favorisé, parce qu'on a le même au centre d'entrainement, pourri, un vrai champ de patates. Je pense qu'on va le laisser comme ça pour toute la saison (rires). Même si tout le monde râle parce qu'on travaille dans des conditions dégueulasses, c'était pareil aujourd'hui. »Mannix : « On fera le bilan à la fin de la saison »Après avoir évoqué les conditions de jeu, le technicien néo-zélandais s'est projeté sur l'avenir, en restant très évasif : « Les mecs y croient, c'est ça la confiance, elle vient de bonnes expériences. La semaine dernière à Gloucester a été une très bonne expérience pour le groupe parce que personne n'y croyait. Moi je ne suis pas capable de dire ce qu'ils vont faire avant le match mais je suis content d'être là après pour dire qu'ils ont bien joué. Si on joue bien et qu'on continue comme ça, on verra ce qu'il se passe. On fera le bilan à la fin de la saison. On avance bien, c'est un club en pleine reconstruction, et il n'y a pas beaucoup d'équipes qui viennent à Paris en marquant autant de points. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.