Top 14 - Stade Français : Arias quitte le club

Top 14 - Stade Français : Arias quitte le club©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le samedi 25 mai 2019 à 21h30

Auteur de son centième essai sous le maillot parisien lors du match face à Pau, Julien Arias ne prolongera pas son contrat avec le Stade Français. C'est le club qui l'a annoncé avant la dernière journée de Top 14. Une décision qui laisse une pointe d'amertume au trois-quart aile.

Après quinze ans à Paris, l'histoire d'amour entre Julien Arias et le Stade Français s'achève. Ce samedi, quelques heures avant la rencontre face à Pau comptant pour la dernière journée, remporté par les hommes d'Heyneke Meyer, le club a annoncé le départ de son illustre ailier à la fin de la saison : « Champions de France 2007 et 2015. Champion d'Europe 2017. 324 matchs sous nos couleurs. Meilleur marqueur d'essais de l'histoire du Club. Une légende parmi les légendes du stade. »

Julien Arias : « C'est un peu compliqué mais c'est comme ça »


A l'issue de la victoire contre la Section Paloise, rencontre qui l'a vu inscrire son centième essai avec Paris, Arias s'est exprimé, non sans une pointe de déception, sur la fin de son aventure avec le Stade Français : « Les deux derniers jours ont été un peu compliqués. Je l'ai appris il n'y a pas longtemps, c'était un peu compliqué mais c'est comme ça, c'est la vie. Je garderai les moments sympas dans ce club (...) Malheureusement pour des raisons extra-sportives, je ne peux pas rester ici (...) J'aurais imaginé autre chose, c'est sûr. Mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie et accepter quand ça ne se passe pas comme on veut. J'ai toujours espéré (continuer au Stade Français) mais je m'y étais préparé un peu aussi. Toutes les solutions ont été cherchées en ma faveur mais malheureusement, ce n'est pas possible », a-t-il déclaré pour L'Equipe. Une chose est sûre : Julien Arias devrait poursuivre sa carrière, lui qui assure avoir « largement une saison dans les jambes ». Reste désormais à savoir où le natif de Marseille rebondira.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.