Stade Français Paris : Le visage montré face au Racing a plu à Quesada

Stade Français Paris : Le visage montré face au Racing a plu à Quesada©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 01 mai 2021 à 21h00

Vainqueur (29-35) du derby francilien sur le terrain du Racing ce samedi, le Stade Français peut encore croire aux phases finales de Top 14. Retrouvez les réactions de Gonzalo Quesada et Joris Segonds.



Le Stade Français Paris a glané un précieux succès (29-35) ce samedi après-midi sur la pelouse du Racing 92 pour le compte de la 22eme journée de Top 14. Ces quatre points pris dans le derby francilien permettent aux Stadistes, huitièmes du classement, de revenir à deux unités de Castres, sixième, dans la course aux phases finales du championnat. A l'issue de la rencontre, Gonzalo Quesada s'est exprimé sur cette bonne opération dans le sprint final, sans s'enflammer. « Est-ce qu'on croit aux phases finales ? On a besoin de constance. Ce n'est pas une saison simple, a réagi avec calme le technicien argentin. On voulait maîtriser notre performance et que le groupe montre son caractère. Quand tout est réuni, on peut tout espérer. On voulait bien démarrer notre dernier bloc de matchs. C'est fait avec la victoire face à Pau et celle-ci au Racing 92. » Ne pas crier victoire trop tôt puisque rien n'est fait et qu'il reste quatre journées à disputer.

Le groupe à l'honneur

Toutefois, les valeurs parisiennes montrées à Nanterre ont plu à l'Argentin. Une attitude que son équipe devra garder contre Brive, Montpellier, Lyon et Bayonne pour espérer finir dans le Top 6. « Nous avions bien préparé ce match. Nous travaillons beaucoup en interne, sur notre conquête, notre état d'esprit, notre caractère, la construction de notre groupe, a ajouté Gonzalo Quesada. On s'était donné des objectifs. Nous avions parlé de fierté, de rester en vie, de contenu, de ce que nous sommes capables de faire sur le terrain. » Même son de cloche pour Joris Segonds, auteur de tous les points au pied de son équipe. « On mène l'aventure en interne, on a une grosse équipe, une vraie bande de copains, une famille, a-t-il rapporté. Tout le monde nous voyait en prendre 40 aujourd'hui (samedi). On prend les matchs les uns après les autres. » Auteur de deux victoires de suite en championnat, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le mois de novembre, le Stade Français Paris vise la passe de trois le week-end prochain à Brive.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.