Stade Français : Les réactions de Julien Arias, Kylan Hamdaoui et Quentin Béthune

Stade Français : Les réactions de Julien Arias, Kylan Hamdaoui et Quentin Béthune©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 22 décembre 2019 à 18h02

Découvrez les réactions de Julien Arias, Quentin Béthune et Kylan Hamdaoui après la victoire du Stade Français contre Pau (21-18) ce dimanche lors de la 11eme journée de Pro D2.

Julien Arias (co-entraîneur du Stade Français) :
« Les dernières minutes n'ont pas été faciles à vivre car on aurait pu se rendre ce match plus facile avant. On se met la pagaille tous seuls. Le plus important, c'était la victoire et c'était de casser la dynamique et d'en relancer une autre. On voulait prendre un peu d'oxygène dans nos têtes. À la mi-temps, on se dit qu'on a trop joué. On avait le vent contre nous et on n'arrivait pas à sortir de notre camp. On savait qu'en jouant avec le vent, on allait avoir des opportunités. On a fait un super début de deuxième mi-temps. Ils prennent un carton rouge. On doit basculer plus vite et plus fort, mais on les laisse revenir dans le match. J'espère que dans quelques semaines, dans cette situations-là, on sera capable de tuer un match. Ce sont des choses qu'il va falloir analyser et qu'on apprenne vite. Quand o voit ce qui arrive la semaine prochaine (déplacement à Montpellier, ndlr), on a déjà mal à la tête. Les Palois n'ont rien lâché pendant 80 minutes, tant mieux, c'est ce qu'il nous fallait. On a de quoi travailler, car on a fait des erreurs qui sont assez facilement rectifiables. C'est le match qu'il nous fallait pour prendre de la confiance. On a des joueurs de talent, on le sait, mais il faut qu'on soit plus rigoureux. Cette victoire valide tous les efforts des joueurs. On va demander aux joueurs de couper un peu avec le rugby, car ils ont vécu un début de saison très prenant. »

Quentin Béthune (pilier du Stade Français) :
« C'est un grand soulagement. Ça fait longtemps qu'on l'attendait, celle-là. On était très déçu après le match à Brive. Ensuite on a eu deux semaines pour travailler correctement. Ce match n'a pas été parfait mais on va retenir la victoire et profiter un peu. Il fallait inverser cette dynamique. Mais il faut qu'on reste humble, car on n'a pas maîtrisé ce match. On était très stressé pendant les dix dernières minutes. Le travail paie. Mon essai ? C'est un truc qu'on avait vu depuis un moment et qu'on a travaillé toute la semaine. Coup de chance, ça tombe sur moi. Ça fait toujours plaisir, car on finit un travail collectif. Je suis très content. A Brive, on avait fait un bon début de match, mais sans scorer. Là, on n'a pas fait un bon début, mais on est rentré dedans au fur et à mesure. Les nouveaux entraîneurs ont apporté leur patte, ils savaient très bien ce qui allait et ce qui n'allait pas. On travaille tout ensemble et dans le même sens. »

Kylan Hamdaoui (arrière ou ailier du Stade Français) :
« C'est un soulagement car le match n'était pas facile, et ça faisait longtemps qu'on n'avait pas gagné en Top 14. Ça fait du bien à la tête. Le vent a vraiment été très important. En première mi-temps c'était vraiment très compliqué et en deuxième on s'est appuyé dessus et ça nous a fait du bien. Le carton rouge leur a mis un coup, mais c'était chaud jusqu'à la fin car ils sont bien revenus quand même. A 15 contre 14 avec dix points d'avance, je pensais qu'on allait les enfoncer mais on s'est relâché, on s'est arrêté de jouer, en espérant que le match se finisse. C'est une bonne leçon pour la suite. De match en match, c'est de mieux en mieux, il faut s'appuyer sur ce match. Il n'y a absolument pas de regrets de ne pas avoir essayé de prendre le bonus offensif, je pense que ça n'a traversé la tête de personne, on pensait plus à essayer de leur enlever le bonus défensif. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.