Stade Français / Landreau : " Je sais que je ne pourrai pas tout régler "

Stade Français / Landreau : " Je sais que je ne pourrai pas tout régler "©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le vendredi 18 janvier 2019 à 17h10

Nommé directeur sportif délégué du Stade Français ce jeudi, Fabrice Landreau s'est exprimé, auprès du Parisien, sur sa prise de fonction au sein de l'institution fragilisée par de mauvaises relations entre les joueurs et la direction.

Le Stade Français a nommé, ce jeudi, l'ancien talonneur de la maison Fabrice Landreau en tant que directeur sportif délégué. Dans une situation épineuse, le Stade étant embourbé dans un conflit entre ses joueurs et son propriétaire Hans-Peter Wild, Fabrice Landreau est revenu sur sa prise de fonction et ses objectifs, ce vendredi auprès du Parisien : « Ça s'est fait très rapidement. L'effet déclencheur, je ne le connais pas. Je pense que ça vient surtout du grand patron, M. Wild, qui a dit : « Allez, bon, il faut qu'on change les choses ». Parce qu'il y avait des dysfonctionnements et qu'il sentait que ça n'allait pas aller aussi vite qu'il le pensait. » Et de continuer : « On m'a proposé ce poste en me demandant si je m'en sentais capable. Comme ce sont des choses que j'avais déjà menées avec Paris ou Grenoble, j'ai dit : « Pourquoi pas ? » » De retour dans le giron parisien après dix ans d'absence, il en a dit un peu plus sur son rôle à venir : « Je sais que je ne pourrai pas tout régler. Ce que je me suis mis en tête, c'est d'essayer de comprendre le mode de fonctionnement. Donc je vais plutôt écouter ce qu'on va me dire, essayer de savoir quelles sont mes missions prioritaires. En fonction de ce que j'aurais vu, j'essaierai de mettre un plan d'action en place et le mener. » Et d'évoquer finalement le projet du propriétaire Hans-Peter Wild, qui veut faire du Stade le « Real Madrid du rugby » : « Faire partie d'un projet, vous en avez forcément envie. On sait qu'on est que de passage mais si on peut apporter sa pierre à l'édifice, c'est toujours intéressant. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.