Top 14 - Racing 92 : Woki revient sur son accrochage avec Urios

Top 14 - Racing 92 : Woki revient sur son accrochage avec Urios©panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le mardi 02 août 2022 à 10h20

Désormais un joueur du Racing 92, le polyvalent Cameron Woki s'est récemment exprimé sur son départ de Bordeaux-Bègles et l'altercation qu'il a eu avec le manager Christophe Urios.



En Gironde, comme souvent ces dernières années, la fin de saison a été particulièrement frustrante pour l'Union Bordeaux-Bègles. Alors que la formation dirigée par Christophe Urios pouvait espérer viser quelque chose de grand en Top 14, le club est retombé dans ses travers au pire moment. Contraint de réagir, le manager de l'UBB avait alors tenté de bousculer ses cadres, comme Matthieu Jalibert et Cameron Woki. Un pari risqué de sa part qui a laissé des traces, alors que les Girondins ont été éliminés en demi-finale par Montpellier (19-10). Avant cela, le 2eme ou 3eme ligne français s'était fait remarquer au tour précédent contre le Racing 92 (victoire 36-16) en mettant un doigt sur sa bouche pour fêter un essai. « J'ai été touché par les déclarations de Christophe. (...) Ce geste, ce n'est pas moi. Ça ne me ressemble pas. C'est le geste d'un homme frustré et blessé de ne pas satisfaire son manager », reconnait désormais l'intéressé.

Woki calme le jeu avec Urios

Depuis, Woki a donc quitté Bordeaux-Bègles et a rejoint le Racing 92 pour les quatre prochaines années. Un choix dicté par l'envie du joueur de se rapprocher de sa famille (en région parisienne), plus que par celle de fuir Urios. « Mon départ n'a rien à voir avec Christophe Urios. Que les choses soient bien claires. Tout ce qui a été dit ou écrit sur notre relation est erroné. Mon cas a engendré trop de fausses rumeurs. (...) Oui, il y a eu des tensions après l'épisode de Perpignan. (...) Mais je le répète, Christophe n'est pas responsable de mon départ, a également confié le joueur du XV de France, lors d'un entretien à L'Equipe. Nous gardons une très bonne relation. Nous avons eu une grosse discussion avant la demi-finale face à Montpellier. Derrière, les tensions ont disparu. Au pot de fin de saison, nous avons encore eu un long échange. Cet épisode est désormais derrière moi. » Au Racing 92, Woki veut désormais tourner la page et passer à autre chose.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.