Top 14 : Le Racing 92 prêt à faire des ravages

Top 14 : Le Racing 92 prêt à faire des ravages©Media365

Thibault Laurens, publié le lundi 25 mars 2019 à 18h26

Large vainqueur de Bordeaux-Bègles (45-27) dimanche lors de la 20eme journée de Top 14, le Racing 92 boucle un mois de mars parfait avec trois victoires et autant de bonus offensifs en poche. A l'Arena contre l'UBB, les Racingmen ont mis un peu de temps à rentrer dans le match. Avant de tout enfoncer sur leur passage.

Les spectateurs de la Paris La Défense Arena ont une nouvelle fois été gâtés par le Racing 92. Face à Bordeaux-Bègles, les Franciliens ont livré un festival offensif (45-27). Une habitude cette saison après les récitals face à La Rochelle (50-14), Agen (59-7) ou encore Perpignan (64-28). Mais à contrario de ces rencontres dont le sort du match était rapidement scellé, l'UBB a posé plusieurs problèmes aux Ciel et Blanc en première mi-temps, notamment en mêlée. Pire encore, à la 25eme minute, les hommes du duo Travers-Labit étaient menés 20 à 7 après des essais de Yann Lesgourgues, suite à un rush de 80 mètres consécutif d'une énorme mêlée bordelaise, et de Nans Ducuing après une séquence durant laquelle les trois-quarts girondins, à l'image de Semi Radradra, se sont illustrés. Un deuxième coup de massue qui aura eu le mérite de réveiller la machine du Racing. Ainsi, en deuxième mi-temps, les coéquipiers de Maxime Machenaud, auteur d'un 100% (6/6 au pied), ont écrasé une équipe de Bordeaux-Bègles, totalement dépassée physiquement. La mêlée du Racing, stabilisée par l'entrée d'un Ben Tameifuna tonitruant, a retrouvé des couleurs. L'international français Bernard Le Roux a été impérial, franchissant à plusieurs reprises le rideau défensif tout en inscrivant un essai en début de match (9eme). A l'instar du Sud-Africain, c'est toute la troisième ligne, composée d'Antonie Claassen, Baptiste Chouzenoux et donc, Bernard Le Roux, qui a imposé sa loi sur la pelouse synthétique, si propice au jeu instauré par les Racingmen.


Simon Zebo, le facteur X

Cette saison, le Racing 92 est l'équipe qui a inscrit le plus d'essais (72), devant Clermont (70) ou le Stade Toulousain (69). Une première place acquise notamment lors des rencontres à domicile où les coéquipiers de Teddy Thomas, absent ce dimanche face à Bordeaux-Bègles, offrent de véritables orgies offensives. Auteur de son huitième essai de la saison, Simon Zebo a démontré une nouvelle fois le merveilleux joueur qu'il était. Toujours aussi tranchant, l'international irlandais (35 sélections) n'a cessé d'apporter le danger dans la défense bordelaise et l'a franchie plusieurs fois. Dans le premier acte déjà, où il sert après-contact son deuxième ligne Donnacha Ryan pour le deuxième essai du Racing. Des offloads qui sont devenus une signature, tant l'arrière en abuse pour le pire comme pour le meilleur. En fin de match, il inscrit un essai en bout de ligne, parachevant la belle victoire du Racing 92. Une performance majuscule.


Un quart de finale contre Toulouse qui sent la poudre


« Face à Toulouse, ce sera dur, ce sera chaud et ça va faire mal... » A la sortie du duel face à Bordeaux-Bègles, Ben Tameifuna annonçait déjà la couleur. Programmé le 31 mars, le quart de finale de Champions Cup face à l'ogre toulousain promet de faire des étincelles. Les deux équipes sont en formes (3 matchs sans défaite pour le Racing, 14 (!) pour Toulouse) et vont se livrer un duel sans merci. Nombre d'internationaux seront de la partie, ce qui devrait accoucher d'un des plus beaux matchs de la saison aussi bien dans le jeu courant que dans l'intensité. Le Racing 92 pourra compter sur le retour dans son XV de départ de plusieurs cadres, à savoir Finn Russell, Virimi Vakatawa, Teddy Thomas ou encore Leone Nakarawa. De quoi offrir un spectacle de toute beauté dans une Arena qui pourrait, à l'occasion, faire salle comble.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.