Top 14 : Bientôt 14 000 spectateurs à la Défense ?

Top 14 : Bientôt 14 000 spectateurs à la Défense ?©Panoramic, Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le dimanche 02 août 2020 à 13h32

Particulièrement impactées par la crise du Covid-19, les finances du Racing 92 pourraient rapidement profiter d'un retour des spectateurs à La Défense Arena. Un dossier a été déposé pour accueillir 14 000 spectateurs à la reprise.



Malgré le spectre d'une seconde vague de Covid-19, les spectateurs sont de retour dans les stades français. Au fil du temps, ils devraient être de plus en plus nombreux. A partir du 15 août, des dérogations à la limite actuelle des 5 000 pourraient être accordées. Depuis cette annonce survenue il y a quelques jours, un premier club a évoqué publiquement ce recours : le Racing 92. Le pensionnaire de Top 14, par la voix de Jacky Lorenzetti, son propriétaire, a évoqué le futur retour des supporters à la Paris La Défense Arena. L'homme d'affaires franco-suisse a parlé de la situation du club francilien dans les colonnes de L'Equipe ce dimanche. "On a déposé un dossier à la préfecture des Hauts-de-Seine, qui l'a transmis au préfet de la région. Aujourd'hui, on peut dire qu'on devrait très possiblement pouvoir jouer à mi-jauge, soit 14 000 spectateurs, dès la fin du mois d'août. C'est une position temporaire, on espère bien retrouver la pleine capacité dès septembre." Une bonne nouvelle pour les coéquipiers de Teddy Thomas. Le 11 septembre prochain, leur premier match à domicile de la saison est prévu contre Montpellier.

10 millions d'euros de perte sur l'année 2020

Dans cet entretien accordé à L'Equipe, Jacky Lorenzetti a expliqué pourquoi le retour des fans dans les stades est primordial pour lui. Plus que n'importe quel club français, le Racing 92 est impacté par les mesures de huis clos. Le pensionnaire de Top 14 est le propriétaire de son stade et les pertes financières provoquées par la situation actuelle sont donc énormes. "Dans toute cette affaire, je suis le plus touché. Mon modèle économique se retourne contre moi puisqu'une partie substantielle des revenus du Racing provient des spectacles à l'Arena. Depuis le mois de mars, j'ai personne (zéro spectacle) et on ne visualise pas le premier concert avant janvier. Disons qu'en période normale j'ai plus de bonheur, et en période anormale j'ai plus de malheur. Sur l'Arena, on prévoit une perte de l'ordre de 10 millions sur l'année civile."

Le propriétaire du Racing 92, dont les joueurs ont accepté une baisse de salaire, a toutefois affirmé que la crise économique actuelle n'allait pas avoir d'impact sur le recrutement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.