Racing 92 : Labit ne mâché pas ses mots envers Altrad

Racing 92 : Labit ne mâché pas ses mots envers Altrad©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 23 avril 2017 à 07h41

L'entraîneur du Racing 92 Laurent Labit a accusé le président de Montpellier Mohed Altrad, après le match entre les deux équipes, d'avoir "acheté la Fédération".

On pouvait croire que le coup de sifflet final de la rencontre entre Montpellier et le Racing 92, jouée ce samedi après plusieurs semaines de tensions et d'atermoiements, allait enfin mettre un terme aux polémiques. Ce ne fut pas le cas. Sans doute quelque peu agacé par la prestation indigente de ses joueurs, largement dominés sur la pelouse du stade Yves-du-Manoir (54-3), Laurent Labit s'est lâché en conférence de presse. Sa cible : Mohed Altrad, le président héraultais. "On est au milieu de la guerre entre la Fédé et la Ligue. D'un côté, il y a des revendications sur notre président et la Ligue. D'un autre côté, on sait tout ce que le président de Montpellier a entrepris. Il a acheté la Fédération, le maillot en particulier, et une partie de la presse. Il a acheté 30 000 Midi Olympique le jour où son nom était pour la première fois sur le maillot", a ainsi affirmé l'entraîneur des Racingmen, faisant référence au sponsor "Altrad" apparu sur le maillot de l'équipe de France lors du dernier Tournoi des 6 Nations.
Altrad : "Je suis surpris et peiné par ce qu'il dit"
Celui qui fut champion de France avec Castres en 2013 a également évoqué le match qui venait de se dérouler, et plus particulièrement le contexte entourant cette rencontre : "Au regard de la polémique, il valait mieux que l'on laisse les cinq points à Montpellier. Il y a eu assez de recours. On est très contents : Montpellier a ses cinq points et nous n'en avons pas perdu deux. On a gagné deux points, c'est la bonne opération pour nous. C'est la grosse victoire de la journée." Si le match n'avait pas pu se jouer (comme le souhaitait la FFR), le Racing 92 aurait effectivement été sanctionné au classement. Dans la foulée, Mohed Altrad a réagi aux propos de Laurent Labit. "Je sais que c'est un grand entraîneur, je suis surpris et peiné par ce qu'il dit, a ainsi déclaré l'homme d'affaires d'origine syrienne. La Fédération, qui est une institution nationale, ne s'achète pas."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
28 commentaires - Racing 92 : Labit ne mâché pas ses mots envers Altrad
  • Labit mauvais perdant comme souvent, il devrait s'en prendre à son président qui voulait faire une fusion dont il n'était même pas au courant et à certains de ses joueurs sur ce match. Peut être qu'ils étaient encore en grève.....

  • On achète ce que l'on peut ; certain la fédé ; d'autres des infiltrations , un jour de finale ?????

  • Labit est un mauvais perdant qu'il s'emprenne à sont président et à celui du Stade Français c'est a cause d'eux tout ce bordel

  • Je ne vois pas le rapport avec le résultat , mauvais perdant le racing je pense

  • Jusqu'à preuve du contraire, c'est bien le RC92 et le Stade Français qui ont créer cette situation et qui auraient du en payer les conséquences par une défaite sur tapis vert. Pour que le président de la LNR prenne le parti de faire jouer quand même ces matchs, sans aucun respect sur l'équité sportive, on pourrait se retourner vers Mr Labit en lui demandant ce que sont club à payé pour une telle décision! Allez Mr Labit, soyez bon joueur et n'accusez personnes sans preuves et alors que votre club, du moins son président car je respecte l'équipe, est en tord!!!!