Racing 92 : Jordan Joseph s'exprime sur sa première année au Racing

Racing 92 : Jordan Joseph s'exprime sur sa première année au Racing©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le jeudi 16 mai 2019 à 12h09

Champion du Monde avec l'équipe de France moins de 20 ans, Jordan Joseph a découvert le Top 14 avec le Racing 92. Des premiers pas encourageants, d'autant plus que le troisième ligne n'espérait pas jouer autant cette saison.

« Jouer dans un tel club, je n'y pensais même pas il y a quelques mois. » Meilleur joueur de la Coupe du Monde et champion du Monde des moins de 20 ans avec l'équipe de France l'année dernière, Jordan Joseph (18 ans) a plutôt bien débuté sa carrière professionnelle. Formé à Sarcelles, puis passé par Massy (2014-2018), le puissant numéro huit a fait le grand saut en rejoignant le Racing 92 l'été dernier. En dépit de la concurrence, Joseph compte déjà douze feuilles de match. Une réussite pour lui : « Franchement, moi, je suis content (...) Je m'étais dit en début de saison que si je faisais dix matchs, ce serait très bien. J'en suis à douze et ce n'est pas fini », a-t-il déclaré ce jeudi dans une interview accordée au journal L'Equipe.

Une victoire face à Mayol lors de son premier match

Pourtant, beaucoup d'observateurs du championnat estiment que Joseph demeure sous utilisé par les entraîneurs du Racing. Un constat balayé par le natif de Gonesse : « Moi, je pense que ça m'a aidé au début de ne faire que des bouts de match. Vingt-cinq minutes à Toulon, une grosse mi-temps contre Clermont... Je ne me voyais pas jouer quatre-vingts minutes contre Toulon ou contre Clermont (...) » C'est d'ailleurs contre Toulon que le troisième ligne a disputé ses premières minutes en Top 14. Une victoire remarquable (9-25) qui restera gravée dans sa mémoire : « J'en ai encore des petits frissons. Gagner à Mayol pour ton premier match en Top 14, ce n'est pas n'importe quoi (...) Je me disais surtout qu'il fallait que j'assure parce que j'étais attendu après le titre mondial avec les moins de 20 ans. Je voulais aussi montrer à mon club qu'il pouvait compter sur moi. »

Joseph : « Je ne calcule pas trop ce que l'on dit sur moi »


Un titre mondial qui a propulsé le jeune joueur sur le devant de la scène. Attendu, surveillé par ses adversaires, Joseph assure qu'il reste pourtant toujours le même en dépit de cette exposition médiatique : « Ça n'a rien changé à ma vie. Ni en plus ni en moins. Les journalistes se sont un peu enflammés sur moi. Même si je suis beaucoup sur mon téléphone, je ne calcule pas trop ce qu'on dit de moi. » Le Francilien souhaite avant prendre du plaisir, même si l'émulation provoquée par le Top 14 le pousse à s'investir encore plus : « À la base, je suis venu au rugby pour m'amuser avec mes copains à Sarcelles. Quand je suis arrivé avec les moins de 20 ans, c'était plaisir. J'avais deux ans d'avance, rien à perdre. L'idée, c'était : tu es là, tu joues. Après, sur les premiers matches de Top 14, ce n'est pas pareil. Tu veux prouver, tu ne veux pas que "Toto"(Travers) se dise : lui, il est jeune, faut attendre ». Une détermination qui pourrait permettre au champion du Monde U20 de jouer un rôle prépondérant en cas de qualification pour les phases finales. Mais pour cela, le Racing devra faire le job sur la pelouse de Perpignan samedi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.