Racing 92 : Fin de carrière officialisée pour Pat Lambie

Racing 92 : Fin de carrière officialisée pour Pat Lambie©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 19 janvier 2019 à 11h34

Alors que l'information avait fuité, c'est via un entretien accordé au quotidien L'Equipe que Pat Lambie a confirmé son départ immédiat à la retraite suite à de trop nombreuses commotions cérébrales.

La rumeur s'était faite plus insistante, elle a été confirmée. Pat Lambie n'a pas voulu prendre le risque de trop avec sa santé. Le demi d'ouverture sud-africain de 28 ans, arrivé au Racing 92 au début de la saison dernière, a officialisé dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe sa décision de mettre un terme avec effet immédiat à sa carrière de joueur de rugby professionnel. Victime de plusieurs commotions cérébrales tout au long de sa vie de rugbyman, l'ancien joueur des Sharks a suivi les avis médicaux qui lui ont conseillé d'arrêter immédiatement. « J'ai suivi les conseils de deux neurologues, un ici à Paris et l'autre en Afrique du Sud, que j'ai consulté encore récemment. Leurs avis se rejoignaient : ils me conseillaient d'arrêter le rugby, a déclaré Pat Lambie dans cet entretien. A la fois en raison du nombre élevé de commotions que j'ai subies ces dernières années et, plus important, en raison des symptômes post-commotions qui perduraient chez moi. J'ai donc suivi l'opinion des spécialistes. »

Lambie, triste mais soulagé de cette décision

Au fil de cet entretien, Pat Lambie confie que c'est le retour de migraines dès le réveil et des soucis aux yeux suite à la commotion cérébrale subie le 30 décembre 2017 face à Oyonnax puis un choc violent quatre mois plus tard face au Munster en Champions Cup qui l'a poussé à voir des neurologues avec le résultat qui est désormais connu. Une décision qu'il confie être décevante mais également un soulagement. « Je ressens des émotions variées, note le Sud-Africain dans cet entretien. D'un côté, ça fait mal et c'est extrêmement décevant de devoir dire stop et de laisser les copains du Racing 92 alors que j'avais encore des rêves à réaliser sur un terrain de rugby avec eux. C'est triste mais, d'un autre côté, je suis soulagé. Parce que je ne risquerai pas de subir une nouvelle blessure à la tête. Les symptômes continuaient chez mois ces dernières semaines et je ne voulais pas m'exploser à des dommages plus graves. » Une décision qui intervient également dans un contexte personnel particulier, Pat Lambie allant devenir père d'ici le mois de juin. « Ça me donne une perspective formidable pour ma vie d'après, assure l'ancien demi d'ouverture. J'ai envie d'être en bonne santé pour profiter de la vie avec lui. »


Lorenzetti : « Un immense champion, un garçon délicieux »

Suite à cette annonce, le président du Racing 92 Jacky Lorenzetti a confirmé le départ de son demi d'ouverture dans une lettre ouverte touchante dans laquelle il rend un hommage appuyé au Sud-Africain. « Patrick Lambie a décidé d'arrêter sa carrière de rugbyman professionnel. Nous comprenons sa décision, prise d'un commun accord, mais nous regrettons forcément qu'un tel génie du jeu soit contraint d'en arriver à cette extrémité et qu'un gentleman comme lui - l'incarnation du Racingman - s'éloigne des terrains qu'il illuminait de ses coups de pattes inspirés, assure le patron du club francilien. Sportivement, son arrêt est un coup dur pour le Racing. Humainement, c'est une triste nouvelle pour moi et pour tout le club. Patrick est un immense champion, un garçon délicieux, aussi élégant sur le terrain qu'en dehors. En un mot : un ange ! Patrick a subi plusieurs blessures. Le Racing et en particulier son service médical ont tout fait pour qu'il soit accueilli dans les meilleures conditions et qu'il puisse exprimer ses immenses qualités de trois-quarts polyvalent. Il aura maintes fois prouvé qu'il faisait partie de ces rares joueurs qui savent provoquer l'étincelle. A titre personnel, j'étais fier et ravi de le voir s'entraîner tous les jours au Plessis Robinson et de discuter régulièrement de sa vie en France, de sa culture sud-africaine, de ses projets, dans le jeu et dans la vie. Aujourd'hui nous sommes tristes et déçus mais nous savons qu'avec ses qualités humaines, fort du soutien qu'il sait fédérer autour de lui, Patrick va rebondir vers une nouvelle vie. Une vie de père de famille qui sera toujours chez lui au Racing. Nous lui souhaitons pour l'avenir toute la réussite qu'il mérite. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.