Racing 92 : Fickou s'explique sur son départ du Stade Français

Racing 92 : Fickou s'explique sur son départ du Stade Français©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le vendredi 14 mai 2021 à 00h30

Pour RMC Sport et Midi Olympique, Gaël Fickou, fraîchement débarqué au Racing 92, est revenu sur son départ plus tôt que prévu du Stade Français.



Alors que son départ du Stade Français pour rejoindre le Racing 92 en cours de saison à fait jaser, Gaël Fickou a voulu mettre les choses au clair. Ainsi, lors d'un entretien à RMC Sport et Midi Olympique, l'international français est revenu sur cet épisode. « Je peux comprendre le choix du Stade Français, on en a discuté. Mais il y a des façons de faire. (...) Tout a été mis à plat, sauf cette intervention de monsieur Wild qui m'a un peu déçu (ce dernier a parlé du manque d'implication de Fickou dans L'Equipe, ndlr). (...) J'ai trouvé ça triste. Il a voulu me donner une image qui n'est pas la vraie. Les connaisseurs, mes amis et les joueurs du Stade Français le savent très bien. J'ai accepté de partir parce que cela permettait au Stade Français de recruter cinq joueurs et que je n'étais jamais là. Quand ils m'ont expliqué ça, je l'ai compris. Mais je voulais qu'ils me l'expliquent en face, comme des hommes », a notamment confié le natif de La Seyne-sur-Mer.

« Trois ans que j'étais en vacances en juin »

« Aller ailleurs qu'au Racing 92 ? Non, c'était ma condition. J'ai deux très bons amis qui y sont et je connais aussi très bien Yannick Nyanga, qui est également un ami. Le fait de pouvoir jouer avec Viri (Vakatawa), Teddy (Thomas), Finn (Russell), Simon Zebo, Kurtley Beale, c'est un réel plaisir. C'est un club qui a énormément d'ambition. Je ne pensais pas que ça se ferait aussi rapidement. On s'est mis d'accord. C'est pour ça que, comme je disais, ce qu'a dit le docteur Wild m'a déplu, car il était d'accord. C'est un peu bizarre de dire ça. Au final, tout le monde est content et ça se passe bien, a par la suite expliqué Fickou. (...) J'étais triste de quitter mes coéquipiers mais content d'avoir un challenge qui me permettra de jouer les phases finales. Ça fait trois ans que j'étais en vacances en juin avec le Stade Français et j'espère que nous aurons l'opportunité de jouer des phases finales avec le Racing et d'aller très loin dans la compétition. Pour moi, c'était une vraie plus-value. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.