Labit : " Ça fait du bien de se faire remettre un peu à l'heure "

Labit : " Ça fait du bien de se faire remettre un peu à l'heure "©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le lundi 04 décembre 2017 à 10h17

Alors que le Racing 92 a été battu 27-17 par le Stade Français, l'entraîneur francilien regrette la mauvaise entame de son équipe, mais ne veut pas s'affoler pour autant.

Laurent Labit, est-ce la première période qui a plombé votre équipe ? Oui, surtout les 25-30 premières minutes. A l'extérieur, dans un match comme celui-là, se retrouver mené 24-0, il y a forcément quelque chose de préjudiciable. Même si on a eu une réaction, on est parti de beaucoup trop loin et on a fait tout ce qu'il ne fallait pas faire pour mettre le Stade Français dans le match. On sait que cette équipe, à partir du moment où elle est euphorique, qu'elle arrive à réciter son jeu, est capable de faire de très belles choses. On savait qu'ils avaient du mal à tenir les matchs sur 80 minutes. Mais on est parti de beaucoup trop loin. A partir de 24-0, on a gagné le match 17-3, mais c'est trop peu sur ce qu'on ambitionnait. Votre équipe a gâché trop de munitions en conquête... Il y a eu beaucoup de déchet dans la précision, dans la discipline. A 10-0, on a la possibilité de revenir à 10-7 mais on fait une faute stupide au départ de l'action (ndlr : plaquage sur Plisson). Est-ce le fait que ce soit une défaite dans le derby qui vous déçoit le plus ? Sur le plan comptable, la situation n'est pas inquiétante... Ce n'est pas une histoire de derby. On savait qu'en faisant un résultat, on accédait à la deuxième place du classement. Il se trouve que c'est le Stade Français. Si ça avait été une autre équipe à l'extérieur, ça aurait été la même chose pour nous. Le derby était très important pour le Stade Français car ils avaient besoin de points au classement. Labit : « Ça fait du bien de se faire remettre un peu à l'heure »Le Racing a semblé battu dans l'engagement... Oui, peut-être. On sait que quand on va jouer chez des équipes qui ont besoin de points, la priorité des priorités ça va être l'engagement et l'agressivité. On les a bien aidés. Mais si on marque l'essai à 10-0, je pense que le match aurait été différent. Est-ce un coup d'arrêt pour votre équipe ? Ce n'est pas parce que vous sortez de quatre victoires que vous allez poursuivre jusqu'au 2 juin comme ça. Les saisons sont très longues. Les conditions climatiques, le contexte étaient différents aujourd'hui. De temps en temps, ça fait du bien de se faire remettre un peu à l'heure. On a deux matchs contre Castres en Coupe d'Europe, ce qui est l'objectif prioritaire pour le moment, et après l'ouverture de l'Arena. C'est une remise en cause ou une simple piqûre de rappel ? C'est juste une piqûre de rappel, mais on n'est pas dupe. On a essayé de changer des joueurs, de lancer des joueurs, pour certains c'était leur premier match avec nous. C'était le moment de faire un peu de turnover. On va récupérer d'autres joueurs dès la semaine prochaine. La confiance, c'est bien, mais il faut faire attention que ça ne devienne pas de la suffisance. On a perdu de dix points, ce n'est pas catastrophique. PROPOS RECUEILLIS PAR NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL AU STADE JEAN-BOUIN
 
0 commentaire - Labit : " Ça fait du bien de se faire remettre un peu à l'heure "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]